Citizen
Edition du 24 avril 2014 // Citizenjazz.com / ISSN 2102-5487
Reproduction interdite de tout ou partie d'un texte ou d'une photo sans autorisation de son auteur.

Improvision

Bernard Peiffer

Bernard Peiffer (p), Oscar Pettiford (b), Joe Puma (g), Ed Thigpen (dm), Al Stoffer (g), Jimmy Paxson (dm), Gus Nemeth (b), Jerry Segal (dm) and others

La série « Jazz in Paris » s’enrichit ce mois-ci d’un double CD dont il faudra se souvenir au moment des médailles de fin d’année, dans la catégorie « Rééditions et inédits ».

D’abord parce qu’il met pour la première fois à la disposition du public français le plus large la réédition du formidable Bernie’s Tune, publié chez Emarcy en 1956, témoignage du premier enregistrement de Bernard Peiffer à son arrivée aux USA, où il devait rester jusqu’à sa mort en 1976. Vingt ans pendant lesquels il a vécu et travaillé dans la région de Philadelphie, vingt ans dont on découvre aujourd’hui qu’ils ont été remplis de la plus belle musique, ce qu’on savait peu ou pas du tout dans la mesure où, après cette session inaugurale, ses traces discographiques s’estompent ou deviennent banales.

Il était seulement sous-estimé et sous-enregistré de façon manifeste, on le sait aujourd’hui grâce aux bandes de concert qu’il avait pris soin de conserver, et que son fils Stefan a mis à la disposition d’Universal. On y retrouve un pianiste incroyablement inventif, virtuose, énergique ou mélancolique selon les moments, mais heureux de jouer et d’improviser malgré les aléas de la vie. Pour en savoir (un peu) plus ces sessions, se reporter au petit sujet dont je suis l’auteur dans ces colonnes.

P.-S. :

1 double CD « Jazz in Paris » Hors Série n°7, 583 830-0/Universal

par Philippe Méziat // Publié le 7 mai 2012
Extras
A lire aussi à propos de :



Du même auteur : Philippe Méziat

Dans la même rubrique : Chroniques