Chronique

Jazz For Kids

Jazz For Kids

Manu Hermia (sax et fl), Sam Gerstmans (b), Pascal Mohy (p).

Label / Distribution : L’Autre Distribution

Il fallait y penser, à ce charmant Jazz for Kids ! Eux l’ont joué. Eux, ce sont Manuel Hermia aux lignes de saxophone légères, à la flûte qui chante et invite à la danse, Pascal Mohy au piano élégant et nostalgique, Sam Gertmans à la contrebasse gracieuse et discrète : trois artistes qui puisent dans les chansons de la mémoire collective pour improviser et sonner jazz, chaque thème revisité n’étant ni tout à fait le même ni tout à fait un autre… Pourtant ces 78 minutes pour 17 morceaux ramènent chacun, quel que soit son âge, à ses années d’innocence et de rêves purs.

Largement rodés, les musiciens partent d’une mélodie et ils sautent, comme « Alouette » (la gentille), de branche en branche sur ces airs archi-connus avec une aisance musicale absolue. L’eau revigorante de « La Claire Fontaine » est sérieusement rafraîchie sous le jeu des improvisateurs. Le « Meunier, tu dors » se réveille et la souris, qu’elle soit « verte et speed », « verte et triste » ou « verte et libre », reste le petit mammifère sympathique qui galope sous les notes. On est rassuré : la Bergère garde toujours ses blancs moutons et la Mère Michel son chat ! « Bonsoir, tout va bien », composition d’Yves Barbieux, laisse sur une fin digne d’un poète élégiaque.

Vous l’avez compris, l’excellent saxophoniste et flûtiste à l’âme coltranienne a pris l’initiative de s’adresser, a priori, aux enfants. Mais que l’on soit kid ou senior, on se régale à écouter ce CD, à siffloter chaque mélodie et surtout on se surprend à le passer en boucle quel que soit le moment ou la fête. Certes, le résultat est étonnant et au jeu on se laisse volontiers prendre ! Moi-même, grâce à ce Jazz For Kids, je me suis entendue fredonner des airs enfouis depuis longtemps. Étrange de voir combien même les rengaines anciennes peuvent trouver une seconde vie ! Comme quoi en recyclant des airs traditionnels, on découvre les multiples chemins possibles pour se réinventer !

Quel(s) mystère(s) l’improvisation, cette route délicate qui permet aux enfants de découvrir comment l’on s’approprie un langage déjà construit afin de dire quelque chose à soi !
Quelle(s) surprise(s) l’improvisation, ce chemin buissonnier qui permet aux kids de commencer à marcher sur la route périlleuse de l’autonomie !

Mais toutes ces subtilités, sonores bien sûr, sont expliquées simplement et efficacement sur la pochette.
Comment partir d’une mélodie et tout réinventer ?
Qu’est-ce qu’improviser ?
Qu’est-ce que le rythme ? L’harmonie ?
Et sous des airs… épurés, l’épure n’en est pas moins efficace : les dessins pas tout à fait naïfs de Marion Dionnet empruntent quelques voies libérées et plaisantes.
Avec grande simplicité, les couleurs et le tracé fluide et à peine imprécis d’une pomme, par exemple, servent à comparer musique et dessin. L’illustratrice joue des instruments qui s’improvisent canard pour le saxophone, serpent ou queue de zèbre pour le piano.

Tous les arrangements de cette pépite sont signés Manuel Hermia sauf pour « Alouette (toujours la gentille !), morceau pour lequel le saxophoniste s’est associé à Sam Gerstmans. Enfin et s’il est utile de le rappeler, le jazz n’est pas seulement un style mais avant tout une approche créative de la musique et du monde !

Jazz for Kids une leçon de vie ?
Une manière de voir la vie ?
Une manière d’entendre le monde ?
Aux kids de répondre !