Photo Reportages

Le Jazz et la Pavane

Album du portfolio Festi’Trombone à Dax

L’Atrium, Dax - 28 octobre 2017.
Avec : Jean-Pierre Canilhac, cornet à bouquin ; Yasuko Bouvard, orgue positif / clavecin ; Fabien Tisseyez, percussions ; Daniel Lassale, sacqueboute ; Denis Leloup, trombone ; Jean-Pierre Barreda, contrebasse ; Fabien Tournier, batterie ; Philippe Léogé, piano et adaptations ; Claude Egéa, trompette.

La confrontation s’avère plus naturelle qu’on ne l’aurait supposé.
Rassembler sur la même scène d’éminents spécialistes de la musique ancienne et un quintette de jazz peut susciter quelque curiosité. Quelques réticences aussi, mais qui ne résisteront pas à une pédagogie riche d’anecdotes et d’illustrations pertinentes. Une brèche s’ouvre, sans retour possible, au rappel historique de l’omniprésence de l’improvisation avant que les compositeurs dotés du talent de plume ne se réapproprient par l’écriture le succès des interprètes improvisateurs.
Tiens, voila donc qu’on parle le même langage… Et, qui plus est, avec le même accent : le son du cornet à bouquin de Jean-Pierre Canilhac se fond dans celui de la très gillespienne trompette de Claude Egéa, tandis que le timbre de sacqueboute de Daniel Lassale fait écho au trombone de Denis Leloup (laissant bien futilement se demander lequel des deux a le plus écouté Bill Watrous…). Sans jamais déborder sur le style de l’autre, anciens et modernes se complètent dans une sidérante continuité au fil des adaptations de Philippe Léogé, tout en respect des pièces de Diego Ortiz, Juan Vasquez, Michelangelo Rossi, Tarquinio Merula, Andrea Falconieri, ou encore Mateo Flecha.

Des premiers émois chromatiques, passibles en leur temps d’excommunication, à leur généralisation résolument moderne, une bien belle collision spatio-temporelle.

Cliquez sur une image pour l'agrandir ou accéder au diaporama.
Reproduction interdite.

par Pierre Vignacq // Publié le 25 mars 2018