Mets ta nuit dans la mienne

Pour la première fois à Gradignan, la saison qui s’annonce au Théâtre des Quatre Saisons se décline à l’aune du conventionnement “Musique(s)”, délivré par le Ministère de la Culture courant 2015. Gradignan devient en effet la seule scène conventionnée “Musique(s)” du grand Sud-Ouest, reconnaissance incontestable du travail de longue haleine entrepris depuis 15 ans.

Pour « Mets ta nuit… dans la mienne », Philippe Méziat, l’un des plus fervents journalistes et collaborateurs de Citizen Jazz (depuis 15 ans) et ancien directeur du Bordeaux Jazz Festival, programme trois soirées folles et douces de « jazz vif » réunissant quelques visages de la scène française que l’on aime, les 11, 12 et 13 avril prochains.


JPEG - 36.3 ko

MARDI 11 AVRIL

Duo Metanuits
Émile Parisien : saxophone - Roberto Negro : piano

Adaptation ouverte pour saxophone et piano du premier quatuor à cordes de Györgi Ligeti Les Métamorphoses nocturnes.

Quatuor Ixi
Régis Huby & Théo Ceccaldi : violons - Guillaume Roy : alto - Atsushi Sakai : violoncelle
Le quatuor IXI dans ses œuvres, ça tient du miracle. Signées Guillaume Roy, Régis Huby ou Atsushi Sakai, ces « pièces » pour quatuor semblent provenir d’une source commune sinon unique, elles réfèrent à toute l’histoire du quatuor à cordes, et chacun y trouve ce qu’il en sait.

MERCREDI 12 AVRIL

Donkey Monkey
Eve Risser : piano et voix Ÿ- Yuko Oshima : batterie et voix

Entre hommages à Ligeti et à Carla Bley et compositions personnelles, « Donkey Monkey » est un duo réjouissant, drôle, canaille, virtuose, rebondissant.

Loving Suite for Birdy So
Textes : Xavier Machault - Composition, piano : Roberto Negro - Chant et flûte : Élise Caron - Guitare : Federico Casagrande - Violon : Théo Ceccaldi - Violoncelle : Valentin Ceccaldi - Basse : Nicolas Bianco

On pénètre dans le vif de cette musique bien construite, qui fait une large place à l’improvisation, par le biais des gestes du compositeur, qui donne le tempo et prend sa part de moments solistes

JEUDI 13 AVRIL

Trio « Journal Intime » & Le Bal des Faux Frères
Matthias Mahler, trombone Ÿ Sylvain Bardiau, trompette Ÿ Fabien Kisoka, tenor sax ; Fabrice Lerigab, drums Ÿ Laurent Di Carlo, drums Ÿ Frédéric Gastard, bass-sax

Entre une intimité affichée qui cache mal le souci constant du « groove » et de la danse (ils jouent Jimi Hendrix !) et l’association de ce trio maintenant installé dans le paysage « jazz » depuis dix ans avec des « faux-frères » rebondissants, se trame et se joue une musique qui pulse les corps et les âmes. Un bal cuivré et percutant.

Consultez le programme complet