28ème édition du festival Banlieues Bleues

Communiqué :

La 28ème édition du festival Banlieues Bleues, jazz en Seine-Saint-Denis, se déroulera du 11 mars au 8 avril 2011, sur 14 villes de Seine-Saint-Denis plus la ville de Gonesse (Val d’Oise).

La programmation 2011 (23 dates de concerts, 40 groupes) continuera d’explorer le jazz d’aujourd’hui et ses musiques voisines, ses couleurs les plus vives et audacieuses, et mettra notamment en valeur son évolution, ses nouvelles racines et hybridations stylistiques.

Elle comprend toujours un grand nombre de créations et de groupes inédits en France. Plusieurs groupes seront cette année invités en corrélation avec l’année des Outremers en France, dont la création, lors de la soirée d’ouverture, de « Jazz-Racines-Haïti », projet du saxophoniste Jacques Schwarz-Bart qui s’associe avec quelques-uns des meilleurs dépositaires haïtiens de la musique « racines » (Jean-Baptiste Bonga, Ewol Josué…), la reformation après 20 ans de sommeil du célèbre groupe Avan-Van du percussionniste martiniquais Dédé Saint-Prix, le trio du guitariste guadeloupéen Christian Laviso, « Chofé Biguine La » réunissant le pianiste Alain Jean-Marie et l’orchestre de Patrice Caratini, ou encore un bal merveilleux où se succèderont les meilleurs troubadours de la Guadeloupe et d’Haïti, Négoce et Ti-Coca. Les Caraïbes seront représentées en force, si l’on ajoute une grande soirée cubaine ou se succéderont sur scène les jeunes musiciens en vue du collectif Interactivo et les stars ultimes de la salsa-timba et du latin jazz, Los Van Van.

Autre événement, la chanteuse française Laïka créera sur scène le nouveau répertoire de son prochain disque avec un prestigieux groupe américain constitué pour l’occasion.

Parmi les noms attendus, la contrebassiste et chanteuse Esperanza Spalding, le tromboniste Trombone Shorty, le retour attendu du guitariste Bill Frisell, le duo Michel Portal-Bernard Lubat, le Dirty Dozen Brass Band, l’afrobeat de Seun Kuti, la fanfare balkanique de Boban Marcovic ou encore l’hommage du batteur Aldo Romano à Don Cherry.

Parmi les créations, à souligner celle de la Campagnie des musiques à Ouïr autour de Monk et Ellington, celle d’un nouveau trio du violoncelliste Vincent Courtois, une pièce commandée au New-Yorkais Anthony Coleman, ou encore « Le rêve de Nietzsche » qui réunit l’orchestre Archimusic de Jean-Rémy Guédon et le rappeur Rocé.

Du côté de la nouvelle scène jazz, on pourra découvrir de nombreux inédits, dont le groupe Gato Loco en ouverture du festival, la jeune guitariste Mary Halvorson, le sextette du cornettiste Taylor Ho Bynum, la joueuse de theremin Pamelia Kurstin en solo, le pianiste Vijay Iyer avec « Tirtha », son passionnant nouveau projet avec des musiciens indiens, mais aussi deux pépites africaines qui devraient faire parler d’elles, les groupes d’Aziz Sahmaoui « University of Gnaouas » et le nigérien Bombino.

A suivre aussi, l’Orchestre National de Jazz - Daniel Yvinec avec son nouveau programme « Shut Up & Dance », la formation française qui monte, Radiation 10, ou encore « A Riot Called Nina », évocation de la chanteuse Nina Simone par le rappeur et beat-boxer Napoleon Maddox associé à la pianiste Sophia Domancich et à Bellatrix & The Boxettes ; ce projet sera accompagné par un chœur géant constitué lors des actions musicales du festival. »

Le programme est sur le site