Photo Reportages

Alexandra Grimal Solo - 17 août 2011

17 août 2011, arrivée aux Sables d’Olonne, juste le temps de poser mes valises et de déguster sur le remblai une fameuse niniche molle, spécialité sucrée sablaise (je l’ai prise à la fraise), je file à la Chaume pour le concert solo de la jeune saxophoniste Alexandra Grimal, dans le cadre du festival Vague de Jazz.

Rendez-vous donc au Poisson à Roulettes, à la Chaume. Ici, à quelques centaines de mètres de la grande plage, on est très loin de l’ambiance bruyante et tapageuse des bistrots du front de mer, avec leur karaoké ou leur groupe péruvien sur bande playback. Ici, c’est un petit bar fait de bric et de broc, avec dans un coin une collection complète de magazines Géo, où s’enchaînent expositions, concerts ou débats. Un endroit très calme où l’on peut se replier quand on n’en peut plus de s’entasser devant la mer.

Mais ce soir-là, le petit endroit était plein comme un oeuf, Alexandra Grimal occupait tant bien que mal un petit pan de baie vitrée et devait composer avec le gros chien des patronnes qui aboie, le serveur qui passe avec son plateau chargé de bouteilles de Mareuil et l’écho du manège enfantin à 100 mètres de là, visiblement tenu par un fan de Gilbert Montagné. Pas facile pour la concentration du public et de l’artiste… Thomas de Pourquery qui jouait les jours suivants vient lui prêter main forte pour une longue impro qui aura, hourra victoire !, raison des bruits parasites.

Cliquez sur une image pour l'agrandir ou accéder au diaporama.
Reproduction interdite.

par Christophe Alary // Publié le 19 septembre 2011