Chronique

Alexi Tuomarila

Voices of Pohjola

Alexi Tuomarila (p, kb), Nicolas Kummert (ts), Christophe Devisscher (b), Teun Verbruggen (d)

Label / Distribution : Igloo

Cet album est sorti en 2001, mais n’a trouvé de distribution française que récemment. Ayant entendu le tout récent 02 en premier, cette chronique touche plus à l’évolution démontrée par le groupe entre les deux albums.

La composition du quartet d’Alexi Tuomarila n’a pas changé. Les musiciens sont jeunes (seulement 21 ans pour Nicolas Kummert au moment de l’enregistrement de cet album), une certaine évolution s’est donc produite au niveau de leur jeu. Kummert exprime beaucoup mieux aujourd’hui sa personnalité ensoleillée et tendre. Le jeu de Teun Verbruggen s’est affiné et précisé, tout en conservant le dynamisme qui le rend attachant.

Au niveau des compositions, l’atmosphère est plus monochrome que sur 02, même si certains moments se détachent : la polyrythmie torride de Changes (prolongé sur 02 par Noàidi), la magnifique introduction de Two elephants are always right, soutenue par le bruissement déstructuré de Verbruggen et Stormsjkaer’s Maja qui fait penser à une chanson folklorique narrant le destin d’un marin de légende.

La formule est devenue par la suite une marque de fabrique reconnaissable mais qui semble déjà plafonner, car finalement assez étroite. D’autres voies se dessinent sur 02 (sur Solar, par exemple), espérons que Tuomarila saura leur donner suite.


JPEG - 3.1 ko
Voices Behind Faces

Pour être tout à fait complet, on peut mentionner un projet original : Voices Behind Faces par le mystérieux Inspecteur. L’originalité vient du fait que ce producteur de musique techno a utilisé dans un de ses morceaux un échantillon de la musique de Tuomarila. Généralement, les producteurs se réfugient plutôt dans le jazz des années 60 ou 70.

Pour plus de renseignements, contactez style.elvis@wanadoo.fr