Portrait

Chris Kase

le jazz espagnol en plein essor


Très peu d’artistes espagnols de jazz ont réussi à faire traverser leur musique au-delà des Pyrénées. Cependant cela ne veut pas dire que le jazz ibérique n’est pas vivant. Au contraire, chaque année de nouveaux noms se font connaître : Javier Colina, Miguel Ángel Chastang, Carlos Carli, Marc Miralta… Mais parmi tous ceux qui montent, il en est un qui n’est pas tout à fait comme les autres.

JPEG - 19.6 ko
Chris Kase au Café Del Teatro, Lleida, 1999

Chris Kase, originaire du Connecticut (USA), est un trompettiste qui fait beaucoup parler de lui en Espagne. Ici… connait pas ! Cependant Chris Kase a un parcours musical assez exemplaire : études à la Berklee School Of Music, participations aux premières formations Mingus Big Band en 1993 et un premier album en tant que leader, Starting Now (Mons). A son arrivé en Espagne, il y a 5 ans, il rejoint la maison de disque SatchmoJazz et signe son premier album sur les terres espagnoles en 1999, Te espero aqui. C’est en Espagne que sa carrière débute vraiment : « Je suis ici pour des motifs personnels. Ma carrière de trompettiste de jazz s’est créée à partir de l’Espagne et non pas parce que je venais des USA » précise-t-il.

Il vit à Madrid, mais c’est en Catalogne que se font la plupart de ses collaborations. Peut-être à cause de la mer, on ne sait pas… : « Depuis que je suis en Espagne j’ai vu beaucoup de changements, chaque année il y a de plus en plus de bons musiciens. Je vais assez souvent à Barcelone et il est vrai que le jazz bouge beaucoup plus là-bas qu’à Madrid ».


JPEG - 18.3 ko
Clamores Jazz Club, Madrid, 2001

Mais c’est avec le canadien, Kenny Wheeler qu’il signe son deuxième disque chez Satchmo l’année dernière, Song we once knew. Un disque plein de sentiments et de complicité : « Je le connais depuis plus de dix ans et j’ai toujours eu à l’esprit de faire un duo avec lui ». C’est un peu une consécration, car Kenny Wheeler est une de ses idoles. Et cela se ressent sur le premier thème, For H., un hommage à la musique de big band écrite par Wheeler pour l’album Music for large and small ensembles (ECM). Le premier chorus est pris par Chris, mais la ressemblance est troublante…Ce geste est riche en significations. Les unissons des deux trompettes sur O.k Choral sont de toute beauté. A chaque composition, Chris Kase nous montre qu’il est capable de faire évoluer son jeu.

Aujourd’hui, c’est un jazz plus intime, plus proche de lui qu’il veut faire partager : « Je cherche à écrire des thèmes et à les développer non pas dans une forme classique, mais à aller plus loin, créer une ambiance générale, laisser de côté la structure « thème-chorus » et mettre en avant plus ce qu’il y a entre les deux ».

Propos recueillis au Café Central, Madrid, Août 2002.

par Xavier Encinas // Publié le 16 novembre 2002
P.-S. :

Site web :

A écouter :

  • Chris Kase Quartet « Te espero aqui » (SJR CD 00007J)
  • Chris Kase « Song we one new » ( SJR CD 00021J)
  • « Jam en el Kursaal » (SRJ CD 00042J)
Chris Kase sur MP3.com