Dieter Ilg

B-A-C-H

Dieter Ilg (b), Rainer Böhm (p), Patrice Héral (dms)

Distribution / Label : ACT/Harmonia Mundi

Il y a de nombreuses façons de reprendre Bach en jazz. Disons plutôt que le jazz s’est longtemps nourri du travail du Cantor. Parce qu’en réalité, il n’existe que deux manières d’aborder l’œuvre : celle d’une appropriation amoureuse et joueuse, façon Edouard Ferlet. Celle ensuite du sage et patient mélodiste qui révère tellement le boudoir du maître qu’il n’oserait pas y mettre le désordre. C’est le credo du contrebassiste Dieter Ilg, qui nous propose avec B-A-C-H une lecture sage et respectueuse avec certes de la virtuosité mais peu de folie (« Air »), en compagnie du pianiste Rainer Böhm et du percussionniste Patrice Héral. C’est joli, certes, mais qu’entend-on de plus que l’original ? A l’église, il y a les progressistes qui tutoient Dieu et les jansénistes qui le vouvoient. Lesquels sont les plus libres ? Il est des questions qui ne se posent pas vraiment…