Sharp - Gibbs - Niggli

Crossing the Waters

Elliott Sharp (g), Melvin Gibbs (b), Lucas Niggli (dm)

Distribution / Label : Intakt/Orkhestra

Elliott Sharp, Melvin Gibbs et Lucas Niggli jouent ici en trio, dans ce Crossing Waters qui apparaît, dans leurs carrières respectives, comme une excellente récréation. Niggli délaisse l’improvisation dure et le free pour accompagner Sharp et son fidèle lieutenant Gibbs dans un blues primordial, sur les traces de Muddy Waters.

Crossing Waters est tout en énergie et émotions primitives : beaucoup d’électricité, des dissonances, des rythmiques tantôt chaloupées, tantôt syncopées, mais surtout la pulsation tellurique de la batterie, véritable colonne vertébrale de ce disque qui préfère les plaisirs simples de l’électricité aux raffinements expérimentaux auxquels les deux hommes nous ont habitués. Crossing Waters n’est pas le disque le plus indispensable de la carrière de Sharp, mais reste une excellente surprise qui en remontrera à pas mal de ses enregistrements plus ambitieux.