Portrait

Franck Agulhon dans le Boudoir de Proust

Un « sideman impliqué »…


Marseillais qui aurait dû être voué au foot, Franck Agulhon a été marqué par A Love Supreme et Magma… Il tombe dans la marmite jazz et rejoint le CMCN de Nancy dans les années quatre-vingt dix. Fort de nombreuses coopérations avec des jazzmen tous azimuts, il se définit comme un « sideman impliqué » ; de quoi éveiller la curiosité de Marcel…

  • Ma madeleine…

Une ballade en forêt dans les Cévennes avec ma femme et mes enfants.

  • Le bonheur musical parfait…

Les quelques instants purement magiques que la musique nous accorde parfois.

  • En tant que musicien, j’ai été le plus heureux…

D’avoir croisé la route de musiciens aussi différents qu’Eric Legnini, Henri Texier, Daniel Waro ou Mulgrew Miller.

  • Le trait principal de ma musique…

La finesse (j’espère).

  • Si je devais changer une chose dans ma musique…

Écrire un morceau en moins de deux ans…

  • Ma plus grande peur quand je joue…

Trop réflechir et perdre la spontanéité.

  • Ce que j’ai réussi le mieux dans ma vie musicale…

Vivre de ma passion avec des gens que j’apprécie et que je respecte afin de pouvoir construire avec eux des aventures humaines et musicales sur la durée.

  • Mon plus grand regret musical…

Ne pas avoir étudié plus longtemps la théorie musicale.

  • Je rêve de jouer…

Dans cinquante ans… en mieux.

  • La qualité que je préfère chez un musicien…

Me/se surprendre à chaque concert et avoir une bonne écoute du placement rythmique de l’orchestre (en temps réel).

  • Les fautes musicales qui m’inspirent le plus d’indulgence…

Toutes, si elles se situent dans une démarche musicale collective et ne sont pas une erreur« technique » concernant un « cliché » mal exécuté.

  • Mon instrument préféré…

Le piano.

Franck Agulhon © Patrick Audoux

  • Les musiques que j’aime par-dessus tout…

Toutes celles qui me touchent.

  • Mes héros musiciens…

Elvin Jones, Tony Williams, Jack DeJohnette, Ben Riley, Thelonious Monk, John Coltrane, Herbie Hancock, U2, Seal, The Headhunters, Fauré, Prince, Sting, Ornette Colemann, Jim Black, Zach Danziger, Wayne Shorter

  • Mes disques de chevet…

Here’s to Life (Shirley Horn), Both Sides Now (Joni Mitchell), A Love Supreme (Coltrane), Live at The Hit Club (Monk), le Requiemde (Fauré, War (U2), Sorcerer (Miles Davis), Tribute (Keith Jarrett trio)…

  • La chanson que je siffle sous ma douche…

En ce moment un morceau de la chanteuse Jill Scott : « Gettin’ In the Way ».

  • Ma note favorite…

Le tom basse.

  • En musique, je déteste par-dessus tout…

La superficialité, le manque d’esprit critique et la prétention.

  • Mes peintres favoris…

Matisse, Picasso, Monet, Dali.

  • Mes films cultes…

Shining, Missisipi Burning, Fargo, Breaking The Waves, La vie de Bryan, Sacré Graal

  • Mes auteurs favoris…

Pascal, le Dalaï Lama, Théodore Monod, Hubert Reeves, Albert Jacquard, Lao Tseu, Fred Vargas.

  • Ma boisson préférée…

Le vin rouge.

  • Mon plat préféré…

La paella.

  • Mon occupation favorite…

Travailler mon instrument tranquillement chez moi avec mon séquenceur, mes disques, un lecteur cd et des partitions de morceaux.

  • Le don de la nature que je voudrais avoir…

Ne rien oublier de chacun des jours que j’ai vécus jusqu’à présent.

  • Le morceau que je veux pour mon enterrement…

« Quand on a que l’amour » par Brel.

  • L’état présent de ma démarche musicale…

Trouver ma place le plus simplement possible dans ma vie musicale actuelle (concert, répétition ou enregistrement).

  • Ma devise…

« Le temps est un grand maître, dit-on, le malheur est qu’il tue ses élèves » (Victor Hugo).