Scènes

Jazz à Oloron 2011 (Des rives & des notes)

Un festival sympa et convivial au pied des Pyrénées, avec un plateau de haut vol : idéal pour démarrer l’été.


Connu pour son éclectisme, la haute qualité de ses invités et son ambiance qui reste simple et conviviale, le festival « Des rives et des Notes – Jazz à Oloron » – en est à sa 18e édition. Le sous-titre de cette année, « Transatlantiques », donne le ton : entre Amérique(s), Afrique, Caraïbes et Europe, le jazz s’est construit d’influences croisées, d’échanges et pourquoi pas de confrontations qui le gardent vivant et bouillonnant, toujours en transformation.

Programme éclectique et ambitieux donc, qui se déroulera du 23 juin au 3 juillet 2011 à Oloron Sainte-Marie (Pyrénées-Atlantiques), au pied des montagnes. Les choix éclairés de l’équipe de Jazz à Oloron permettent à un public fidèle d’écouter les meilleurs musiciens dans d’excellentes conditions. Ce n’est pas un hasard si les artistes en question – les mêmes qu’on verra parfois avec peine sur des écrans vidéo dans les festivals « grosses machines » – reviennent volontiers y jouer.

On retrouvera avec plaisir le Roberto Negro Trio, vainqueur du Tremplin en 2010, qui avait conquis le public et le jury par son énergie et son inventivité (24 juin). Suivront la chanteuse China Moses et son pianiste complice Raphaël Lemonnier en quintet, avec une soirée autour des chanteuses noires des années 50 (25 juin), le Moutin Réunion Quartet avec un set d’inspiration new-yorkaise (26 juin), Nina Attal dans un programme soul et blues en septet (27 juin), et Mario Canonge, pianiste et compositeur martiniquais en trio (29 juin). Mention particulière pour la venue de Jacky Terrasson qui jouera en trio (30 juin). Et pour finir en beauté, un week-end de folie : Ambrose Akinmusire, le trompettiste américain d’origine nigériane en quintet (1er juillet), une rencontre passionnante entre le joueur de kora sénégalais Ablaye Cissoko et le trompettiste allemand Volker Gloetze (2 juillet, 18h), un grand moment de jazz cubain avec le trio d’Harold López-Nussa et son invité David Sanchez au saxophone (2 juillet, 21h), le génial pianiste Uri Caine, aux improvisations nourries d’une culture musicale renversante (3 juillet, 18h), et enfin l’ensemble cubain de David Murray qui réinvente le répertoire hispanisant de Nat King Cole (3 juillet, 21h).


JPEG - 79.7 ko
Une partie des bénévoles qui accueilleront les artistes et le public du 23 juin au 3 juillet à Oloron (64).

Autour de ces concerts, qui auront lieu à l’espace Jéliote (mention spéciale à cette salle, tant pour le confort que pour la visibilité des artistes et la qualité du son), Oloron accueillera de nombreuses animations, en particulier le week-end des 1er, 2 et 3 juillet avec un village d’artisans, une sympathique restauration et un chapiteau sous lequel on pourra écouter gratuitement les formations participant au Tremplin et d’autres bons musiciens.

Programme complet sur le site de Jazz à Oloron

par Dominique Piollet // Publié le 9 mai 2011
P.-S. :

Un conseil : n’attendez pas le dernier moment pour réserver (les tarifs sont très raisonnables).