Scènes

Jazz à Vienne 30/6/10 Dee Dee Bridgewater

Après son trip malien, la grande habituée de Jazz à Vienne s’attaque cette fois au répertoire d’un monstre sacré : Billie Holiday


Après son trip malien, « A Malian journey », la grande habituée de Jazz à Vienne, Dee Dee Bridgewater, s’attaque cette fois au répertoire d’un monstre sacré du jazz : Billie Holiday disparue il y a un peu plus de cinquante ans, à qui elle a consacré un disque. C’ets plutôt réussi, mais ses minauderies et sa propension à se mettre en scène gâchent un peu le plaisir.

Parfois, Dee Dee en fait un peu trop dans les minauderies… Très-trop-bavarde - ce fut une nouvelle fois le cas lors de cette soirée consacrée à la famille Bridgewater, mère et fille. Pourtant, de par sa carrière très riche, elle possède un indéniable savoir faire et exploite la totalité de son registre. Elle attaque à fond sur une interprétation africanisée de « Lady Sings the Blues », puis sur « All of Me », scatte joliment à la manière d’un trompettiste. Un peu plus tard, elle donnera une version assez fun de « Loverman », s’envolera avec un surprenant « Miss Brown to You » et explosera enfin par un « Don’t Explain » de toute beauté.


JPEG - 44.6 ko
Dee Dee Bridgwater © J.-L. Chauveau

Billie Holiday reflétait la face sombre du blues, notamment dans ses interprétations de « Foggy Day ». D’une nature exubérante, plus portée au rire qu’aux larmes, la diva DD n’est très à l’aise dans ce registre. Mais en s’expliquant sur Eleanora Fagan [1], sur lequel est basé ce concert-hommage, DD a toujours assuré qu’elle avait voulu « un album différent, plus moderne et réjouissant, et non sombre, maussade et larmoyant. » Cette même volonté se retrouve sur scène où la elle est entourée de deux des quatre musiciens figurant sur l’enregistrement : le séduisant James Carter au saxophone et un efficace Edsel Gomez Rentas au piano.

Dommage que cette excellente showwoman soit parfois un peu too much, qu’elle ne se consacre pas davantage au thème du concert - Billie Holiday - lequel, de fait, est un peu longuet.

Line-up : Dee Dee Bridgewater (voc), James Carter (s), Edsel Gomez Rentas (p), Ira Coleman (b), Gregory Hutchinson (dms).