Chronique

Kálmán Oláh

Fitting

Kálmán Oláh (p), Kristóf Bacsó (saxes), Sébastien Boisseau (b)

Label / Distribution : BMC Records UVM Distribution

Le label Budapest Music Center et Yolk entretiennent depuis des années des relations étroites, par exemple au travers de disques accueillant des musiciens issus du collectif nantais tels qu’Alban Darche et Matthieu Donarier. Parmi ces collaborateurs réguliers figure également le contrebassiste Sébastien Boisseau que l’on retrouve sur ce disque du pianiste Kálmán Oláh, en compagnie de Kristóf Bacsó aux saxophones.

Ce trio à l’instrumentation originale joue des influences, piochant dans le contemporain et le jazz mais aussi dans les musiques populaires et y ajoutant un zeste de musiques de films (« Hommage à Nino Rota », sorte de valse désenchantée, mais légère et ensoleillée). Le résultat est très original, grâce à ces trois musiciens dont les idées s’assemblent à merveille — Boisseau et Oláh sont faits pour jouer ensemble. La musique de Fitting est traversée d’un swing léger mais omniprésent, d’autant plus remarquable qu’elle se passe de batteur. Le très beau « Lónyay Utca » permet d’apprécier la contrebasse majestueuse de Sébastien Boisseau, qui en est l’auteur ; plein d’interactions, de séquences actions/réactions à trois et porté par un saxophone diaphane, « Bartók Impressions », signé Oláh, est d’une douceur exquise et virevolte comme un oiseau. Une musique libre qui a la classe et se déguste à chaque écoute. Une fois de plus BMC et Yolk accouchent d’un disque brillant. Bientôt la prochaine rencontre…