La Voix est libre 2019

Les oiseaux en exil

La 16e édition de La Voix est Libre prendra place du 23 au 28 mai 2019 entre Paris et Gentilly : au Théâtre de la Cité Internationale, à la Maison de la Poésie et au Générateur, pour quatre soirées hors-normes.

Samedi 25 mai 2019 : LA GRANDE TRAVERSÉE

Pique Nique Épique
à 18h – Parc du Théâtre de la Cité internationale
Nuit Transe-Chamanique
à 21h – Le Générateur
Une Nuit Transe-Chamanique en immersion sonore et cinématographique à travers les rituels musicaux du monde entier, projetés et mixés en direct par Vincent Moon et Priscilla Telmon, sous l’emprise des incantations sonores et chorégraphiques de Labyala Nosfell, des prières électroniques de Blaise Merlin et de Guillaume Loizillon, des sortilèges rythmiques de Sylvain Lemêtre

LUNDI 27 MAI : LE GRAND ÉBAT !
à 20h – Théâtre de la Cité internationale
Soirée Con-Respirationniste pour débattre la mesure du possible, oser le lâcher-crise et faire péter la note avec le tribun Fantazio prêt à trafiquer les contes sous les jets de gaz hilarants de Médéric Collignon ou la soul aux œufs d’or de Thomas de Pourquery, les claviers délirants de Gwyn Wurst infiltrés par la voix reptilienne de Marie Nachury, le clown-punk Ludor Citrik percutant de plein fouet le rap corrosif de Vîrus, la danseuse polymorphe Kaori Ito chargée à bloc par le violon à énergie éclectique et 100 % renouvelable du mutant Théo Ceccaldi.

MARDI 28 MAI : LES OISEAUX MIGRATEURS
à 20h au Théâtre de la Cité Internationale
Soirée Du Nomade’s Land et des mondes en-chantés par les oiseaux rares André Minvielle, Albert Marcoeur et Antoine Berland pris de vertige par les voltiges de Théo Touvet, les évadés ouïgours Nassima et Azamat roucoulant dans les filets d’amour du pianiste Elie Maalouf, la flûte ardente de Joce Mienniel embra(s)sant la danseuse gabonaise Kaïsha Essiane, les chants libérateurs du Sud Algérien de Souad Asla épousant la prose du réfugié poétique soudanais Moneim Rahma, les mots acérés de Mehdi Krüger planant sur les riffs aérés d’Ostax.

Et aussi…
JEUDI 23 MAI : SI PROCHES ORIENTS
à 20h à la Maison de la Poésie
LAYLATI / Ô ma Nuit – Poétesses contemporaines d’Orient
Mirabelle Wassef jeu, voix
Sylvain Kassap clarinettes, électronique
&
Serge Teyssot-Gay guitare, voix
Khaled Aljaramani oud, chant

Plus d’information sur le site festival-lavoixestlibre.com/

P.-S. :