La guerre du jazz a eu lieu

PNG - 521.2 ko

En débarquant en 1917 pour participer à l’offensive décisive des alliés, les Etats-Unis ont exporté le jazz sur le sol européen.

Le lieutenant africain américain James Reese Europe débarque avec le 15e régiment de la Garde nationale de New York qui deviendra célèbre sous le nom de 369e régiment d’infanterie « Harlem Hellfighters ». Cette unité accomplit plusieurs actes de bravoure, ce qui lui vaut les honneurs militaires français et américains.

Mais le 369e régiment possède un orchestre de musiciens de jazz (à cette époque on parle encore de ragtime ou de « negro music ») qui est utilisé par l’armée pour son prestige et pour le moral des troupes. Ils donneront de nombreux concerts en France, enracinant ainsi cette nouvelle musique.

Le tout premier d’entre eux a lieu au théâtre Graslin de Nantes le 12 février 1918.

Cette commémoration entend donc fêter l’arrivée du jazz sur le sol européen mais aussi rendre hommage à l’orchestre des Harlem Hellfighters et plus particulièrement à son chef James Reese Europe.

Les différentes propositions commémoratives auront lieu entre le 11 février et le 11 mars 2018.
Les commémorations du centenaire de l’arrivée du jazz en France sont labellisées par la Mission du centenaire de la Première Guerre mondiale. Elles sont associées au programme d’activités publiques qui accompagneront l’exposition sur l’expérience combattante des Africains Américains pendant la Première Guerre mondiale.
Cette exposition est organisée par le National Museum of African American History and Culture de Washington.

Plus d’informations sur 100ansJazz