Le batteur de jazz Rashied Ali est mort

On vient d’apprendre la disparition du batteur Rashied Ali, hier 12 août 2009.

Né à Philadelphie en 1935, il a commencé sa carrière dans les orchestres de l’armée et de rhythm’n’blues de la région. Dans les années 60, il se passionne pour le jazz d’avant-garde (Don Cherry, Pharoah Sanders, Paul Bley, Archie Shepp, Bill Dixon et Albert Ayler). Il rencontre John Coltrane qui l’engage comme deuxième batteur en 1965, aux côtés d’Elvin Jones. Après la mort de son mentor, il tourne avec les groupes de Jackie McLean, Alice Coltrane, Archie Shepp, Gary Bartz et Dewey Redman.
Dans les années soixante-dix, il reste à New York, joue moins et ouvre un club de jazz le Ali’s Alley. Il continue à jouer sporadiquement jusqu’en 1992, date à laquelle il fonde un groupe avec le fils du saxophoniste Ravi Coltrane, Matt Garrison, Greg Murphy et Gene Ess. Ils enregistrent No One in Particular.

Il forme des ensembles qui rendent hommage à la musique de Coltrane et Ayler, monte le Rashied Ali quintet avec lequel il tourne et enregistre (dans son propre studio et label Survival Records) jusqu’à son décès.

Il restera essentiellement comme le batteur de la dernière période de Coltrane.