Leila Martial de Fil en Furia

Cliquez sur une image pour accéder au diaporama

D’un côté Fil où elle tisse avec le violoncelliste Valentin Ceccaldi un univers où se croisent des versions saisissantes de Fauré ou Purcell, des élégies de bruits de bouches, des climats soniques stupéfiants.

De l’autre Furia, folle rencontre improvisée avec la danseuse et circassienne Marlène Rostaing. Elles sont pitres et clowns, vrombissements et mouvements, composent ensemble un conte acrobatique qui met sens dessus dessous l’espace, le corps et la voix.

Deux axes et la vision de deux photographes pour cette soirée : Fabrice Journo et Christian Taillemite

Reproduction Interdite

par Christian Taillemite , Fabrice Journo // Publié le 26 novembre 2017