Chronique

Marco Locurcio

Jama

Label / Distribution : Lyrae

Pour son troisième album, Marco Locurcio ne nous a pas déçus. En effet, Jama confirme tout le bien que l’on pensait de ce jeune guitariste.
Marqué par diverses influences pop-rock, ce nouvel opus offre un jazz plus électrique où le funk et le groove tiennent une place importante.

On notera également les nombreux effets rajoutés après l’enregistrement, comme les violons ou les rythmes électro qui viennent compléter les morceaux. Mais ce qui fait certainement la particularité des compositions de Marco Locurcio, c’est l’importance de cette mélodie entraînante qui permet de s’évader quelques instants…

En ce qui concerne les musiciens, Marco s’est une nouvelle fois entouré de ce qui fait la fierté de la jeune scène belge : Jeroen Van Herzeele (sax), Jozef Dumoulin (piano & Fender Rhodes), déjà présents sur l’album précédent, Nicolas Lherbette (bass), Fabio Locurcio (tabla), qui apporte une petite touche orientale très dépaysante, et enfin Maxime Lenssens (drums) qui enchaîne les rythmes drum and bass avec une facilité et une précision surprenante.

Avec cet album, Marco Locurcio conforte son propre style et fait assurément évoluer le jazz moderne dans le bon sens.