Scènes

Musique de la poésie danoise : Inger par Linda et Birgitte


Régal d’humour et de sensibilité, Linda Edsjö et Birgitte Lyregaard ont mis en musique les poèmes d’Inger Christensen (1935-2009), considérée comme la plus grande écrivaine expérimentale danoise de sa génération.

Dans ce duo magique où le silence est rythmique et les mots sont des timbres rares, la percussionniste suédoise incarnerait le Clown blanc tentant de faire marcher à la baguette de vibraphone la chanteuse danoise, roublarde Auguste à la tête de son pupitre de mixage qui transforme les voix par le truchement d’effets électroniques oscillant du grave à la plus grande légèreté.

Intimes, pour ne pas dire minimalistes, leurs arrangements me font penser à une Björk qui se serait dépouillée de ses encombrants falbalas médiatiques. On plane comme les papillons de la vallée d’Inger.

On a beau n’y comprendre rien (je ne parle pas danois), la musicalité du verbe et le traitement original des deux complices nous entraînent dans le monde universel d’Inger Christensen.


JPEG - 28.3 ko
Linda Edsjö et Birgitte Lyregaard - Photo J.-J. Birgé (DR)