Scènes

NJP 2013 - Echos des Pulsations - 13/10

Le fil rouge de l’édition 2013 et des 40 ans du festival est la Nouvelle-Orléans : samedi en fin d’après-midi, les rues de Nancy se sont mises aux couleurs d’une Grande Parade guidée par le « War Chief » Juan Pardo.


On ne le dira jamais assez : NJP, ce ne sont pas seulement des concerts proposés dans les principales salles de Nancy. Le Chapiteau de la Pépinière, le Magic Mirrors, la Salle Poirel, le Théâtre de la Manufacture, l’Autre Canal, le Hublot ou encore l’Opéra Théâtre sont bien sûr au cœur de la manifestation, mais celle-ci offre aussi des concerts décentralisés en Lorraine, des expositions photographiques, des Apéros Jazz dans les bars ou à La Fabrique, des Ciné-Jazz, ainsi que bien d’autres actions auprès de publics spécifiques, les enfants par exemple.

Le fil rouge de l’édition 2013 et des 40 ans du festival est la Nouvelle-Orléans : samedi en fin d’après-midi, les rues de Nancy se sont mises aux couleurs d’une Grande Parade guidée par le « War Chief » Juan Pardo. La procession est emmenée par The Golden Comanche Tribe, une tribu de la Nation des Indiens du Mardi Gras, avec ses costumes traditionnels aux plumes colorées. Avec elle, le Treme Brass Band, des ensembles de jazz et de percussions, des danseurs du Ballet de Lorraine… Un moment chaleureux et festif, malgré la fraîcheur qui a enveloppé la Lorraine de son manteau hivernal.

Mais il est une journée qui est devenue une sorte de rendez-vous pour tous – presque un passage obligé – un moment d’union qui prend ses quartiers le dimanche, à mi-parcours de cet événement automnal qu’est NJP. Dès le début de l’après-midi, la foule se presse pour découvrir de près une multitude d’artistes. Nom de code : Pépinière en Fête. Le parc, lieu de respiration dominicale des Nancéiens durant toute l’année, laisse alors la place aux musiciens : sous les kiosques, dans les allées, au Magic Mirrors, jusqu’à la Place Stanislas voisine et, bien sûr, dans le lieu emblématique de NJP : le Chapiteau de la Pépinière.


JPEG - 39.5 ko
La place Stanislas est en fête @ Jacky Joannès

Les responsables de Nancy Jazz Pulsations gardent en mémoire la pluie battante de l’édition 2012 qui avait gâché la fête et repoussé les curieux et les les amoureux de la musique. Il n’en est rien cette année, le soleil fait même son apparition et les allées sont bondées. Place à la musique. 2013 est un bon cru, qui voit le Chapiteau, plein comme un œuf, accueillir parmi ses invités du jour les processionnaires de la veille. On retrouve donc la Nouvelle-Orléans en pleine effervescence, avec ces officiants hauts en couleurs que sont le Treme Brass Band et la Golden Comanche Tribe. Un concert dont l’animation doit autant à la présence costumée de Juan Pardo et ses acolytes qu’à la volonté de tous les musiciens d’exorciser les peurs qui hantent leur ville depuis l’ouragan Katrina par un jeu en apparence désordonné mais toujours placé sous le signe de la vie. La fête se poursuivra avec d’autres artistes, sur la même scène ou un peu plus loin, jusqu’à la tombée de la nuit.


JPEG - 30.5 ko
Treme Brass Band et Golden Comanche Tribe @ Jacky Joannès

À suivre…