Chronique

Olivier Le Goas & Trilog

Seven Ways

Olivier Le Goas (d), Manu Codjia (g) et Vincent Mascart (ss, ts).

Label / Distribution : Altrisuoni

Olivier Le Goas a navigué entre la scène de l’avant-garde new-yorkaise (Ben Monder, Jim Black, Drew Gress…) et française où il s’est illustré notamment en compagnie d’Éric Löhrer. Après un premier disque sous son nom en 2006 [1], Le Goas a monté le trio Trilog avec deux musiciens en vue : Manu Codjia, guitariste qu’on ne présente plus, et Vincent Mascart, saxophoniste déjà remarqué lors du concours de La Défense en 1994 où il a remporté le premier prix. Par ailleurs, Mascart a également participé à l’Orchestre National de Jazz Claude Barthélémy et coordonne le département jazz du Conservatoire de Nevers.

A l’heure où maints musiciens reprennent des « tubes » pop ou rock à leur sauce, Le Goas, lui, s’inspire de la musique classique. Bien sûr, comme bon nombre de ses pairs, le batteur-compositeur trouve son inspiration dans la musique fin XIXe - début XXe : Ravel lui a dicté « Sainte », un dialogue calme et plutôt lent. Cependant, ses sources de remontent encore plus loin, au-delà même de Bach, dont les contrepoints se prêtent à merveille aux élucubrations des musiciens de jazz, jusqu’à la musique des XVIe et XVIIe siècles : « Le chant du regard » est tiré d’un thème d’Erasmus Widmann [2], « Rêve de Bourgogne » d’un anonyme du XVIIe, et Henry Purcell apporte « The Answer ». Le Goas a composé « Seven Ways » et « Dia ». Le « Turn Out The Star » de Bill Evans clôt le tout.

Seven Ways évoque à la fois les troubadours (« Rêve de Bourgogne », « Le chant du regard ») par ses mélodies dansantes et répétitives aux touches désuètes et le XXIe siècle pour les envolées free de Mascart, les chorus rock de Codjia ou la batterie « terrienne » de Le Goas. Le saxophone réverbéré et les accords vaporeux de la guitare permettent à Trilog de développer des ambiances méditatives et éthérées que Le Goas semble affectionner.

Le trio respecte globalement l’architecture thème–solo–thème mais parsème son propos de duos ou de solos. Quand Mascart joue du soprano, Codjia endosse souvent le rôle de la basse - ligne sobre et motifs récurrents ; quand il passe au ténor, le guitariste penche davantage vers l’orgue avec des accords « en suspension ». Les solos de ce dernier sont tantôt fluides, à la Abercrombie, tantôt sous influence rock. Mascart, lui, est un Janus du sax : la facette « soprano » est résolument nerveuse, tirée vers les aigus et l’hystérie (même si, de temps en temps, l’instrument joue un rôle plus mystique (« The Answer »), tandis que la facette « ténor » révèle un musicien faussement nonchalant, au son ample, à l’image des « jeunes lions » des années 80-90. Le « batteur-compositeur » foisonne mais, grâce à une indépendance bien maîtrisée, reste net et précis. Belle sonorité « animale » que renforcent sa puissance, une frappe tendue et un son mat sur les peaux. On pense évidemment à Elvin Jones.

Seven Ways rappelle bien sûr John Abercrombie par ses côtés planants, mais parfois aussi le Steve Coleman de Genesis & The Opening Of The Way pour la fusion. En bref Le Goas et son Trilog proposent une musique contrastée - méditative ou de ménestrels - avec des inclusions free qui colorient leurs propos.

Mention spéciale pour la photo de pochette, une face de tonneau en gros plan. La rouille, le bleu et les teintes beiges composent un tableau abstrait très réussi. L’auteur aurait mérité d’être cité...


  1. « Le chant du regard », d’après Widmann (08:07).
  2. « Rêve de Bourgogne », d’après un anonyme du XVIIe (04:49).
  3. « Dia » (05:32).
  4. « Sainte », d’après Ravel (06:33).
  5. « Seven Ways » (08:19).
  6. « The Answer », d’après Purcell (07:42).
  7. « Turn Out The Star », Bill Evans (05:25).

Tous les arrangements et les compositions sont de Le Goas sauf indication contraire.

par Bob Hatteau // Publié le 29 juin 2009

[1Gravitations avec Ralf Alessi (tp), Drew Gress (b) et John Abercrombie (g) sorti sur le label suisse Altrisuoni, tout comme Seven Ways.

[2(1572 – 1634) Compositeur et organiste allemand.