Scènes

On ne fermera pas nos gueules !


En janvier 2015, en novembre 2015.
Par deux fois, la mort.
Par deux fois, les incultes imbéciles ont visé les bons vivants, les joyeux.

On continuera à aimer la vie, à la défendre.
Et nous, particulièrement, on continuera à écouter du jazz.
Et à rire. Et à rêver.

On ne fermera pas nos gueules. Jamais.

Et nos morts, on les accompagne en musique, en riant.
Rire pour ne pas pleurer.