Chronique

Sébastien Paindestre Trio

Parcours

Sébastien Paindestre (p), Jean-Claude Oleksiak (b), Antoine Paganotti (d).

Label / Distribution : Musicast/lautre prod

Après Écoutez-moi en 2005, Sébastien Paindestre revient sur disque avec son trio habituel : le contrebassiste Jean-Claude Oleksiak et le batteur Antoine Paganotti. Il est intéressant de suivre le chemin parcouru depuis trois ans par ces trois musiciens, qui se connaissent sur le bout des notes.

Parcours est constitué de neuf morceaux signés du pianiste. Si la plupart des thèmes lorgnent vers Bill Evans, Paindestre n’oublie pas non plus l’esprit de Monk – « Le Soupirail » - ou de Miles Davis – « Métamorphose ». Par rapport à Écoutez-moi, le discours du trio semble plus précis et la mise en place rythmique plus tendue (« 5 boulevard Serrurier »).

L’écriture de Paindestre est concise et les développements du trio bien menés, avec un soutien à la fois subtil et énergique de la paire contrebasse–batterie, des chorus puissants de Paganotti et des solos d’Oleksiak construits avec brio (« Un père impair »). Quant à Paindestre, il a étoffé son jeu en plaçant des contre-chants de la main gauche, rythmiques (« Métamorphose ») ou mélodiques (« Tell Me A Bed Time Story… »), qui apportent du piquant à ses exposés.

Une musique dans la lignée de Bill Evans servie par un trio qui a trouvé un bel équilibre entre les phrases ciselées du piano et l’énergie de la section rythmique. Parcours est un disque de jazz « mainstraim » qui remplit sa mission : maintenir la pression et balancer…

  1. « Le Soupirail » (4‘30).
  2. « Métamorphose » (6‘03).
  3. « Un père impair » (3 ‘48).
  4. « Bess You Is My Women Now » (7‘13).
  5. « Merlin » (6‘38).
  6. « Je Kaje Lune » (5‘13).
  7. « La Java de la Luna II » (5‘10).
  8. « 5 boulevard Serrurier » (6‘14).
  9. « Tell Me A Bed Time Story… » (7‘02 ).