Scènes

Tendimite à UBI (Rouen)

Tendimite, duo sportif à UBI (Rouen)


Photo © F. Barriaux

Le dimanche matin, c’est le jour dédié à l’exercice. Dès potron-minet, on voit les joggeurs s’emplir les poumons d’un bon air vicié par les autos de la semaine. D’autres jouent au ballon en extérieur pour s’assurer de garnir les Urgences du soir et prolonger le dimanche avec un plâtre tout neuf. Certains enfin jouent de la contrebasse avec des pinces à linge et de la batterie avec un cintre et des moteurs de sextoys. Pourquoi jugerions nous  ? L’important est d’abord de manger cinq fruits et légumes par jour et de bien s’hydrater pour éviter les crampes.

Pour ce qui est de la nourriture, il fallait faire confiance aux habitués des Lubies Vibrantes, à quelques encablures du grand marché Saint-Marc de Rouen, pour partager les victuailles dans ce brunch improvisé. Quant au sport, la nouvelle discipline nommée Tendimite ne compte pour l’instant que deux licenciés. Ronan Courty, contrebassiste du quintet Cabaret Contemporain, et Sylvain Darrifourcq, acolyte d’Emile Parisien et membre du célèbre Milesdavisquintet !.


JPEG - 87.3 ko
Ronan Courty © F. Barriaux

C’est d’ailleurs à ce groupe que l’on pense lorsque le duo se lance dans leur joute sans round d’observation. On retrouve ce qu’il y avait de fascinant dans le trio de Darrifourcq sitôt que le batteur place des objets sur sa caisse claire, avec ce mélange de fulgurance et d’économie de geste. Une superposition de sons entêtants qui bâtissent une rythmique opiniâtre, avide, qui gonfle au point de prendre tout l’espace. De son côté, le contrebassiste frappe ses cordes avec divers objets. Il assourdit son tablier avec des tiges en métal qui font masse avec la légère amplification de l’instrument. Il y a certes une dimension électrique dans son jeu, mais elle s’intègre naturellement dans une approche très physique. Le bois crisse sous les caresses à plat-main, douces comme des gifles. Dans cette urgence chronométrée - le duo assume totalement sa métaphore sportive -, on pourrait imaginer que le désordre fait partie de la démarche générale. Mais la rencontre est méticuleusement préparée.


JPEG - 124.1 ko
Sylvain Darrifourcq © F. Barriaux

Pour le duo, l’échauffement consiste à chercher la concorde parfaite entre les bols et les épingles, les cymbales et les maillets. Lorsque la tension est idéale, la cavalcade semble sans limite, jusqu’au second souffle trouvé dans un bourdon puissant qui fait vibrer les cordes et danser les petits moteurs roses dans des couvercles de camping-gaz. Un son inédit, sur lequel ils s’amusent à construire des combats simulés. Nos Véronique et Davina de l’improvisation hexagonale présentent Tendimite comme un entrainement de cardio-training rapporté au duo basse-batterie. Nul doute que cette nouvelle activité fera vite des émules.