Scènes

Jazz Middelheim, carnet de voyage 2

Retour en dessins sur Jazz Middelheim, le festival d’Anvers en Belgique qui a lieu du 12 au 15 août.


Dessin : Pieter Fannes

Pieter Fannes était sur place pendant 4 jours. Nous publions chaque journée séparément.
Aujourd’hui, les concerts de Avishai Cohen, Instant Composers Pool, Ornette Coleman Tribute, Patti Smith et Eric Thielemans

Avishai Cohen’s Big Vicious

Avishai Cohen’s Big Vicious


Uzi Ramirez à la guitare et Dan Mayo et Aviv Cohen aux batteries


Dan Mayo, Aviv Cohen (batteries), Avishai Cohen (trompette), Uzi Ramirez et Yonatan Albalak (guitares)


Avishai Cohen


Instant Composers Pool Orchestra

Le “Instant Composers Pool” avec Han Bennink à la batterie


Ornette Coleman Tribute ’Denardo Vibe’

Ornette Coleman Tribute, dirigé par Denardo Coleman, qui était hélas invisible derrière sa batterie. Sur le dessin on voit Wallace Roney jr. (tr), David Murray (ts), Rene McLean (as), Tony Falanga (bs)


Les dernières fois où j’ai vu Ornette, il jouait toujours avec un veston beaucoup trop grand pour lui. Je suis heureux que cette tradition soit perpétuée par les membres du groupe (Al McDowell, basse électrique)


Avishai Cohen est invité sur scène pour jouer Lonely Woman avec le groupe.


An Evening of Words and Music with Patti Smith

Patti Smith était la tête d’affiche du deuxième jour de Middelheim. Ici, elle récite un de ses poèmes.


Annoncé comme “An Evening of Words and Music”, les mots étaient assez vite inondés par la musique. Ici, on voit Jackson Smith, le fils de Patti, à la guitare.




A mi-chemin entre le guru et la vagabonde, Patti Smith est une figure absolument fascinante. Son attitude est restée admirablement rock. A une de ses jeunes admiratrices qui se plaignait qu’on ne pouvait pas danser avec toutes ces chaises elle rétorque :
“I’m not your mother - if you wanna dance, then fucking dance ! Go dance wherever you find a place. If there’s no place, go dance in the toilets, I don’t care !”
C’était le signe pour une grande partie du public de laisser ses chaises et se mettre à bouger.


Je ne l’ai pas très bien saisi, mais Patti était expert dans les petits mouvements des hanches à la Mick Jagger.


Eric Thielemans


Sur le club stage, Eric Thielemans invitait des musiciens qu’il admirait comme Billy Hart, avec qui il jouait en duo