Chronique

Alexander Hawkins

Iron Into Wind - Piano Solo

Alexander Hawkins (p)

Label / Distribution : Intakt/Orkhestra

De tous les musiciens de la scène anglaise actuelle, Alexander Hawkins est certainement un de nos favoris. Que ce soit au côté d’Evan Parker ou de Louis Moholo-Moholo, sa capacité à s’adapter aux contextes les plus aventureux fait de lui un partenaire recherché. Co-auteur voici deux ans déjà chez Intakt d’un disque en collaboration avec la vocaliste Elaine Mitchener, le pianiste y montrait également un savoir-faire en matière de direction d’orchestre et de composition que le projet Alexander Hawkins Ensemble, qu’il mène par ailleurs, ne dément pas. Nous le retrouvons aujourd’hui en piano solo (son deuxième, le premier remontant à 2013) avec un programme remarquable par sa cohérence et son inventivité.

Développant une pratique du clavier empruntée à tous les grands maîtres de l’instrument depuis au moins cinquante ans, Alexander Hawkins échafaude des constructions complexes avec une précision qui rend l’écoute parfaitement lisible en dépit d’une forme d’abstraction. Cette dernière ne pourrait être que le versant cérébral d’un instrumentiste qui se laisse déborder par l’arithmétique, si la volonté de produire une matière sonore d’une grande densité n’était pas une autre des finalités.

En cela son usage puissant de la main gauche trouve un point d’équilibre avec la vivacité de la main droite. Les deux créent une amplitude où les extrêmes trouvent leur autonomie en dessinant des espaces larges que le pianiste peut habiter de lignes alambiquées et fascinantes. Les croisements et les chevauchements peuvent conduire à des emportements lancinants ou s’avancer sur des contrées plus délicates qui mettent en avant un art syncrétique, en fin de compte plus expressif qu’il n’y paraît. Ce piano sarcastique ou généreux est l’expression d’un praticien audacieux. En peintre de la modernité, il dépasse les procédés pour laisser entendre une voix complexe, authentiquement sensible.

par Nicolas Dourlhès // Publié le 30 juin 2019
P.-S. :