Tribune

Anne Ducros, la diva du jazz : God bless the child.

Anne Ducros, prof de chant à la Star Academy, se produira en concert au Duc des Lombards en compagnie de Nikos Aliagas. Explications.


Après avoir eu l’immense plaisir d’apprendre que la chanteuse Anne Ducros était nommée professeure de chant à la Star Academy 2008, je découvre, stupéfait et au bord des larmes, qu’elle se produira en concert, intitulé sobrement « Anne Ducros Vocal Jazz Révélations », au Duc des Lombards, cinq jours durant en décembre, en compagnie du magnifique et talentueux Nikos Aliagas, présentateur de l’émission et bien entendu, chanteur pour dames.

Quelle joie et surtout quelle leçon !

Anne Ducros, dont le talent est tel qu’elle marquera à jamais l’histoire du jazz par ses prestations inoubliables, prestations récompensées d’ailleurs par un Django D’Or, deux Victoires de la musique et le prix Billie Holiday de l’Académie du Jazz. [1] Anne Ducros donc, absolument intouchable, diva suprême, statut de star (y compris les caprices et colères) monte encore d’un cran dans le sublime en participant à ce jeu télévisé, en y prodiguant ses conseils avisés (elle sait de quoi elle parle). Et la voici mettant sur pied sa propre académie, invitant naturellement, l’animateur vedette à se produire en duo. Nul doute qu’un tel événement remplira le Duc des Lombards d’amateurs de jazz de 7 à 77 ans. Nul doute que la soirée sera inoubliable, relayée, diffusée et largement annoncée.

Le communiqué précise d’ailleurs « Marrainé par la célèbre chanteuse de jazz française et nouvelle professeur de chant de la Star Ac’, cet événement propose une programmation riche avec chaque soir un musicien de renom. » Heureusement ! Nous en aurons pour notre argent.

Jugez-en plutôt : l’ex madame téléshopping de TF1, Catherine Falgayrac, Guylenn Delassus, Laura Littardi, Stefan Patry et Olaf Olsen. Que du beau monde effectivement.

Il me parait important de préciser que le nombre de places est limité et qu’il est prudent de réserver.

D’autant que, plus loin, j’apprends ceci : « L’occasion également pour le journaliste (sic) de présenter en avant-première en France plusieurs morceaux extraits de son album Nikos Aliagas & Friends, Rendez-vous qui a rencontré un vif succès en Grèce lors de sa sortie en octobre 2007. A noter que Nikos Aliagas planche sur un second album à destination du public français. ». Évidemment, dès que nous le recevrons, nous chroniquerons cet album pour vous éclairer dans vos choix musicaux.

Il est rassurant de constater qu’il existe des gens qui, par passion pour cette musique, font un vrai travail de diffusion du jazz. Combien de fois a-t-on pointé l’élitisme de cette musique ? Combien d’actions culturelles ont tenté de tisser un lien entre le grand public et le jazz ? Rendre enfin accessible cette musique au plus grand nombre. Sans céder à la facilité. Or la solution est si simple, finalement. C’est tout le travail d’Anne Ducros, qu’elle en soit remerciée. Grâce à elle, des dizaines de personnes vont pouvoir découvrir « des standards jazzy », l’ambiance d’un club de jazz, une musique née de l’esclavage, une culture mondiale et plus que centenaire. Et ces gens sentiront planer au-dessus de leurs têtes les ombres tutélaires de Billie Holiday, Ella Fitzgerald et Sarah Vaughan.


JPEG - 34.3 ko
X/DR

Et Billie de chantonner « God Bless The Child » :
Money, you’ve got lots of friends
Crowding round the door…

Comme je les envie !

par Matthieu Jouan // Publié le 26 novembre 2008

[1À ce propos, je vous rassure, je n’avais pas voté pour elle – mais, hélas, d’autres le firent.