Jazz à Vannes 2008

Cliquez sur une image pour accéder au diaporama

Malgré une programmation exceptionnelle, les conditions de travail imposées par l’organisation du festival furent déplorables, désolantes, désastreuses. C’est très regrettable, et cela amène à se poser beaucoup de questions sur l’avenir de notre profession… On ne peut pas d’un côté s’extasier sur le travail d’un William Claxton (à juste titre), et de l’autre mettre des bâtons dans les roues des photographes qui tentent aujourd’hui de continuer à témoigner de ce qu’est le jazz… (Yann Renoult)

Reproduction Interdite

par Yann Renoult // Publié le 13 octobre 2008