La Tectonique des nuages (2006)

Vendredi 30 juin - Théâtre antique de Vienne - 21h
Création Opéra Jazz La Tectonique des nuages
Création en version concert de l’opéra-jazz de Laurent Cugny d’après la pièce de José Rivera

Communiqué :

En attendant sa prochaine réalisation scénique, Jazz à Vienne nous convie aujourd’hui à découvrir en version concert la création de “La Tectonique des nuages”, un opéra-jazz tout à fait original. Heureuses et trop rares retrouvailles du jazz et d’un livret (on se souvient de la création de Carmen Jazz, en 93) portées par trois chanteurs de haute volée (David Linx, Laïka Fatien et Yann-Gaël Poncet), ce spectacle incarne la passion de Laurent Cugny pour la voix et l’orchestre (voir son passage mémorable à la tête de l’ONJ).

La version concert devrait ravir les amateurs d’un jazz européen contemporain, résolument sensible. À la recherche d’un livret, François Rancillac (le co-directeur de La Comédie de Saint-Etienne qui mettra en scène l’opéra dans sa version finale) et Laurent Cugny sont tombés amoureux de la pièce Cloud Tectonics du dramaturge latino-américain José Rivera (auteur d’une bonne dizaine de pièces et scénariste des Carnets de Voyage, le film de Walter Salles sur la jeunesse de Che Guevara).

L’œuvre de Rivera se présente à la fois comme un conte fantastique et une histoire d’amour entre un humain à priori banal et une fée hors temps. Sur toile de fond apocalyptique, alors que le ciel déluge et que la terre menace de trembler sous Los Angeles, Anibal de la Luna (David Linx) prend en stop une jeune fille enceinte jusqu’au cou et trempée jusqu’à l’os : Celestina del Sol (Laïka Fatien). Celestina est belle comme le jour, mais passablement bizarre… À peine a-t-elle franchi le seuil de la maison d’Anibal que toutes les horloges s’arrêtent !

L’entrée de Celestina dans le modeste logis, c’est l’irruption du fantastique dans la vie de cet “homme sans qualité”. Emporté par la vitalité, la sensualité et le mystère de Celestina, Anibal réapprendra peu à peu à chanter, à passer des mots à la musique. Cette nuit d’amour (qui durera deux ans !) entre un homme et une nymphe, c’est aussi la rencontre de la musique, du jazz et du théâtre… (©)

Musique : Laurent Cugny
Livret : François Rancillac
Textes chantés : Yann-Gaël Poncet

D’après Cloud Tectonics de José Rivera (USA), traduction française d’Isabelle Famchon (Editions Théâtrales)
David Linx : Anibal de la Luna
Laïka Fatien : Celestina del Sol
Yann-Gaël Poncet : Nelson de la Luna

Laurent Cugny (p, lead), Thomas Savy (cl, s, fl), Airelle Besson (tp, bugle), Pierre-Olivier Govin (s,), Denis Leloup (tb), Frédéric Favarel (g), Lionel Suarez (acc), Frédéric Monino (b), Eric Karcher (cor).

L’article préliminaire de Citizen Jazz