Citizen Eye

Kokayi

Kokayi, le rappeur, était à la Villette avec les Metrics de Steve Coleman


Kokayi © Laurent Poiget

JPEG - 231.5 ko

Tatouages, bagues et bimbeloteries décorent l’ample silhouette de Kokayi. Le rap, vu de France, c’est souvent ça : le look, la « sape », plein les yeux. Ces clichés ont du mal à s’appliquer cependant à Kokayi, qui ne fait pas que poser son flow sur les métriques complexes de Steve Coleman. Seul en scène, avec un clavier ou une guitare, il est capable aussi de chanter paisiblement. Bref, un musicien. Et il faut l’être pour s’insérer avec autant d’aisance dans la musique des Metrics. Il faut aussi une énergie exceptionnelle pour apporter à cette musique, déjà survitaminée, un surcroît d’explosivité !