Photo Reportages

Le Bal à Momo - 19 août 2011

Après un bon dîner à base de préfou, de tripes et de mojettes, largement arrosé de troussepinette, rien de mieux pour la digestion que d’aller guincher au Jardin du Tribunal ! Merci donc à Vague de Jazz d’avoir clôturé sa programmation avec Le Bal à Momo !

Après les quarts de ton et les multiphoniques, place à Nino Ferrer, Kool and the Gang, Claude François et Téléphone ! On ne saurait traiter Vague de Jazz de festival élitiste pour vacanciers de la rue du Coq Français !

Gapard La Nuit, le chanteur, croise les styles sans transition et avec virtuosité, même s’il s’en sort mieux sur la variété rock français que sur les standards du funk (par exemple une version de « Blame It On The Boogie » de M. Jackson visiblement pas assez répétée).

Les invités (qui ont traversé toute la programmation de Vague de Jazz) Thomas de Pourquery, Elise Caron, Jeanne Added viennent tour à tour sur scène prendre le relais de Gapard La Nuit. A noter l’interprétation de « Girls Just Want to Have Fun » (Cindy Lauper) par Elise Caron, génialissime !

  1. Gaspard La Nuit, voix
  2. Théo Girard, basse électrique
  3. Sébastien Brun, batterie
  4. Julien Rousseau, trompette
  5. Judith Wekstein, trombone
  6. Adrien Amey, Sax alto-flûte à bec
  7. Fabrice Theuillon, saxophones ténor et baryton
  8. Boris Boublil, claviers
  9. Guillaume Magne, guitare

Théo Girard

Gaspard La Nuit et Guillaume Magne

Jeanne Added

Gaspard La Nuit et Jeanne Added

Jeanne Added

Jeanne Added

Gaspard La Nuit et Jeanne Added

Jeanne Added

Jeanne Added et Théo Girard

Gaspard La Nuit et Jeanne Added

Gaspard La Nuit et Boris Boublil

Le Bal à Momo

Gaspard La Nuit et Thomas de Pourquery

Gaspard La Nuit et Théo Girard

Elise Caron

Guillaume Magne

Le Bal à Momo

Sébastien Brun

Sébastien Brun

Gaspard La Nuit

Guillaume Magne

Guillaume Magne

Adrien Amey

Judith Wekstein

Julien Rousseau

Gaspard La Nuit

Gaspard La Nuit

Fabrice Theuillon

Gaspard La Nuit

Boris Boublil

Adrien Amey

Elise Caron et Théo Girard

par Christophe Alary // Publié le 19 septembre 2011