Citizen Eye

Roberto Negro


JPEG - 776 ko

J’ai l’impression d’avoir connu l’art de Roberto Negro très récemment. Son talent, sa simplicité m’ont tout de suite convaincu. Depuis, j’ai la chance de le croiser régulièrement sur les scènes du grand Ouest et chaque fois, quelque soit le projet, je suis conquis.
Encore une fois, je le photographie ici martyrisant un pauvre piano… pour le plus grand plaisir des auditeurs, bien entendu.

Roberto Negro (p), Trio Da Da Da, Europa Jazz Festival du Mans, mai 2017.