Roger ’Kemp’ Biwandu

Influences

Distribution / Label : Nocturne

Le batteur et amateur de rugby Roger Biwandu célèbre ses influences... pas uniquement musicales comme on peut le voir sur la pochette : le rugby joue un rôle prédominant dans sa vie. Ce disque de jazz mainstream mais moderne commence même par un « haka » néo-zelandais. Le ton est donné !

Puis, heureusement pour nos oreilles fragiles, la musique prend largement le dessus. Avec l’accompagnement de Rémi Vignolo et une dédicace de Jeff « Tain » Watts, nous avons là une musique tout à fait honnête, qu’on aurait toutefois aimée plus dynamique.

Grâce au soin particulier apporté aux rythmiques (« Tribal Illusions »), la partie jazz se fond particulièrement bien dans l’ambiance du quartet à cordes ; l’ensemble tourne parfois au mélancolico-romantique planant (« Hush, They Sleep »). Ce morceau précis, d’ailleurs, est en partie responsable de l’impression de lenteur globale, malgré des pièces plus rapides (« Slink ») et une rythmique dynamique.