Chronique

Frédéric Favarel

Fred and Friends

Pierre Olivier Govin (as, ss), Stéphane Guillaume (ss, as, cl), Frédéric Monino (elb), Patrice Héral (dm)

Label / Distribution : Charlotte Productions

Pour ce nouvel album, le guitariste continue son exploration formelle. Après le quartet sans soufflant, le duo piano-guitare voici le quintet avec soufflant. Pour ce faire il s’est entouré de compagnons de route dont l’association n’est pas fortuite, jugez-en plutôt : Pierre Olivier Govin et Stéphane Guillaume aux saxophones, Frédéric Monino à la basse fretless et Patrice Héral à la batterie. Peut-être aurez-vous remarqué la présence de quatre musiciens dont l’ardeur était réunie au sein du big band Lumière de Laurent Cugny.


Comme à son habitude Frédéric Favarel mêle une lecture linéaire et verticale dans ses compositions, en privilégiant à la fois la mélodie et l’harmonie (Trop Tard !, Keep on the track). Toutefois, le travail d’écriture n’a jamais été si abouti que dans ses neufs compositions originales ( à noter une reprise revisitées pour guitare et deux saxophones de Over The Rainbow, qui ne laisse pas indifférent).

En se lançant à la quête de « la note juste », Frédéric Favarel souligne encore une fois son talent.