Sknail

Glitch Jazz

Sknail (elect, prog, glitch), Alain Dessauges (cb), Guy-François Leuenberger (p), Yannick Barman (tp), Philippe Ehinger (bcl), Laurent Waeber (as, bs)

Distribution / Label : Auto Productions

« J’ai observé un escargot qui rampait le long d’un rasoir… C’est mon rêve… C’est mon cauchemar… Ramper, glisser le long du fil de la lame d’un rasoir et survivre. »

Sur la pochette de Glitch Jazz, un escargot couvert de circuits imprimés s’apprête à illustrer le monologue du Capitaine Kurtz dans Apocalypse Now. Dans vos enceintes, un quintet de jazz joue une musique de jazz contemporain face à Sknail dont les artefacts électroniques produisent des sons électroniques ou mécaniques : bips d’erreur, tintements, glouglous, raclements d’imprimante… L’ennui, c’est que ces deux esthétiques se juxtaposent ou se superposent sans parvenir à faire musique commune. Sans aller jusqu’à reprendre les derniers mots de Kurtz (« The horror, the horror »), on se bornera à constater que le gastéropode passe à côté de son sujet.