Xanthoula Dakovanou & l’ensemble Anassa

La dame et la barque

Xanthoula Dakovanou (voc), Ouriana Lampropoulou (santour), Guillaume Barraud (bansuri), Kengo Saito (sitar, rubab), Antoine Morineau (perc)

Distribution / Label : Autoproduction

Entre la Grèce et l’Inde, il n’y a a priori pas de liens autres que ceux, anciens, des conquêtes d’Alexandre le Grand. C’est pourtant à ce mariage que nous convient Xanthoula Dakovanou et l’ensemble Anassa avec La dame et la barque. Les chansons sonnent comme les contes mystérieux du bout du monde qu’on nous lisait enfants. Le parallèle n’est pas anodin : la voix pleine de la chanteuse, ancrée dans les traditions balkaniques, est connue des parents mélomanes : on la trouve sur le disque Les plus belles berceuses du monde... Ici, sur le magnifique « Hirondelles noires », le santour (cousin iranien du cymbalum) d’Ourania Lampropolou s’harmonise à merveille avec les instruments de Kengo Saito. Rythmiques des Balkans et modes indiens sont fait pour s’entendre. Le résultat est grisant.