Chronique

Joachim Kühn

Birthday Edition - Europeana

Label / Distribution : ACT/Harmonia Mundi

Curieux assemblage que ce double album publié par le label ACT Music à l’occasion du 70e anniversaire de Joachim Kühn. D’une part, six pièces en public, jusqu’ici inédites, extraites de concerts du trio Kühn - Humair - Jenny-Clark captés au JazzFest de Berlin en 1987 et 1995, et de l’autre une réédition de l’album Europeana, dont nous avions donné lors de sa première réédition en 2006 une recension mi-figue mi-raisin.

Bien sûr, Europeana est l’une des meilleures ventes de tous les temps pour le catalogue d’ACT Music. Bien sûr, Joachim Kühn en est le pivot, tandis que défilent autour de lui les grands noms du jazz européen des années 1990. Mais cette symphonie pour jazzmen et orchestre symphonique, faite d’airs populaires ou folkloriques de toute l’Europe arrangés et dirigés par Michael Gibbs, avec ses longueurs (« Norwegian Psalm », « Londonderry Air »), ses moments saugrenus (« Crebe de Chet ») et ses morceaux de bravoure (« Castle In Heaven », « Otra Jazzpaña »), se place, dans la galaxie Kühn, à l’extrême opposé du trio majuscule que l’on peut entendre en live sur l’autre disque. Autant l’énergie et l’inventivité des nombreux instrumentistes se noie dans la crème épaisse des violons, autant elle fuse dans les six titres du trio captés en public à Berlin.

Que reste-t-il à dire sur cet ensemble foudroyé par le décès prématuré de Jean-François Jenny-Clark et qui a su, au fil de 20 ans d’existence, se réinventer sans cesse ? Rien, mais on peut redire - et réécouter ici - la force de cette « triple entente » où éclatent la cohésion et l’interplay d’un trio farouchement équilatéral. Trois côtés égaux, trois sommets. De l’interrogatif « Pastor » (composition de Michel Portal) qui ouvre l’album au roboratif « More Tuna » qui le conclut, c’est une effervescence constante où la batterie perpétuellement inventive de Daniel Humair, la précision du time et la justesse d’un JFJC affûté et le savant lyrisme démonstratif de Kühn parviennent à leur température de fusion.

Distribution :
CD1 : Joachim Kühn (p), Jean-François Jenny-Clark(b), Daniel Humair (d)
CD2 : Michael Gibbs (arr, dir), Joachim Kühn (p), Jean-François Jenny-Clark(b), Albert Mangelsdorff (tb), Klaus Doldinger (ss), Richard Galliano (acc), Christof Lauer (ss), Django Bates (tenor horn), Douglas Boyd (ob), Markus Stockhausen (flh, piccolo tp), Jon Christensen, Theo Wiernes (French horn) Radio Philharmonie Hannover