György Szabados

Bells / The Land of Boldogasszony

Distribution / Label : BMC Records UVM Distribution

« Les beaux sons, à la fois proches et lointains, des cloches qui s’entrelacent, dessinent ce vaste espace où je me sens chez moi. »
Cette belle phrase du pianiste György Szabados est évocatrice de la musique qu’offre ici le pianiste hongrois dans cet admirable enregistrement en solo. Tout un orchestre dans ce piano, un de ces orchestres de l’ex empire austro-hongrois qui s’y entendent comme personne pour vous emmener dans les vastes plaines à la poursuite d’un horizon jamais atteint.

Certes, on objectera qu’il ne s’agit pas de jazz. Pourtant, Szabados, improvisateur de haute volée, s’est déjà produit en concert avec Roscoe Mitchell, Anthony Braxton (avec qui il a enregistré), Peter Kowald, Fred van Hove, Evan Parker… Mais il a aussi obtenu le fameux prix Franz Liszt, qui ne récompense pas des jazzmen, pour avoir composé de la musique de ballet, d’opéra dansé, une pièce pour orchestre à cordes, une cantate, de la musique de cérémonie, un opus en mémoire de la Révolution hongroise de 1956 et bien d’autres choses encore.

Ici, c’est son versant « classique », tout infusé d’âme et de folklore slaves, qu’il nous propose dans ces improvisations poignantes. Et pas seulement slaves ; l’oreille attentive discernera dans cette mélancolie, bien des échos de la tristesse du flamenco, ou de la « saudade » brésilienne telle que Magda Tagliaferro la fit entendre dans ses mémorables enregistrements de l’oeuvre pour piano de Villa-Lobos.