Chronique

Moscow Art Trio

In concert

Mikhail Alperin (p, melodica, voc), Arkady Shilkloper (cor, bugle, voc), Sergey Starostin (cl, fl trad, g trad)

Label / Distribution : Strange Sounds Records

Ce trio de musiciens russes crée une musique... inclassable. Depuis 1991, Mikhail Alperin, Arkady Shilkloper et Sergey Starostin esquissent un univers unique en empruntant au jazz, à la musique classique, aux folklores russe et moldave (de par les origines d’Alperin). En dehors de sa participation à ce trio, Shilkloper joue dans de nombreux groupes bulgares, norvégiens et espagnols. Starostin, lui, chante et joue de divers instruments traditionnels à cordes.

C’est donc par le piano d’Alperin que surgissent les structures jazz, classiques ou rock harmonisant les instruments issus des différents folklores. On reconnaît même « Smoke on The Water » de Deep Purple au détour d’« Ironical Evening » — clin d’oeil dans un chorus du pianiste. Mais la véritable source de la musique du Moscow Art Trio est la spontanéité artistique des musiciens et l’inspiration tirée des riches traditions musicales de la Fédération russe. Elles sont clairement ancrées dans sa musique et ces trois personnalités, qui contrastent par leurs expériences respectives, apportent naturellement ce qu’il y a de plus profond en elles.

Filmé au Festival International des Pianistes de Jazz à Kalisz en Pologne en 1998, ce concert n’a d’intérêt que dans la mesure où il nous fait découvrir la passion de ces artistes pour leur musique et leurs instruments hétéroclites. Devant un public polonais enthousiaste, ils démontrent une implication totale — un « musical nudism » pour reprendre les termes d’Alperin. Tous trois chantent a cappella et jouent avec leur âme pour assouvir leur besoin de beauté. Nul artifice visuel sur ce DVD, aucun extérieur hormis une interview d’Alperin, nulle démonstration instrumentale : la technique pour la technique est étrangère à cet univers. La musique se suffit à elle-même et on n’a besoin de rien d’autre pour apprécier son originale beauté. Ecouter le Moscow Art Trio, c’est découvrir une dramaturgie naïve, spontanée, libre, qui nous entraîne vers les plus lointains horizons de l’immensité culturelle russe.