Scènes

Magic Malik Orchestra en concert

l’alchimie de l’Orchestra investit le New Morning


Magic Malik : flûte, voix ; Denis Guivarch : sax alto ; Or Solomon : claviers, piano ; Sarah Murcia : contrebasse ; Maxime Zampieri : batterie ; Mohamed Rifi Saïdi : oud

New Morning, 28 février 2003.

On retrouve sur scène la formation qui a enregistré le dernier album de l’Orchestra « 00-237 », à l’exception de Steve Coleman qui y fait une apparition mais que l’on ne verra bien sûr pas au New Morning. L’entrée en matière, sévère, brute de fonderie, est le morceau « 00-237 », duo débridé entre la batterie de Maxime Zampieri au jeu résolument « jungle » et la flûte de Malik Mezzadri, déjà sur le fil du rasoir, hors des sentiers battus, affûtée et prête à aller créer la surprise et l’émotion au plus profond de l’auditeur. Comme si, surpris par une salle remplie par les annonces sur TSF ou la couverture de Lylo, l’Orchestra veut mettre les choses au point d’entrée afin que seuls restent ceux qui sont prêts à encaisser sa musique qui rejette les consensus et qui incite à la réflexion. Evidemment, tout le monde restera, déjà conscient d’assister à une expérience musicale hors du commun.


JPEG - 24.9 ko
Malik Mezzadri par JimBoom

Suivent ensuite plus de deux heures trente de concert enfiévré, sans interruption et même quasiment sans pauses entre les différents morceaux. Aux morceaux du dernier album (« Vienne », une version la plus lente et douce possible de « Alti-Plan », « XP12 »…) se mêlent d’autres issus de l’album précédent 69/96 (« Ovni », « Madness »…) ainsi qu’une invraisemblable reprise du tube des années mi-80 « T’en va pas » de la chanteuse Elsa (aussi incroyable que cela puisse paraître) !
Les sonorités mondialistes de l’album 69/96, résultant des nombreuses nationalités des musiciens formant l’Orchestra à ce moment, sont mises de côté au profit d’expérimentations davantage rythmiques.
Le concert s’achèvera par un rappel festif et comique, sorte de bourrée médiévale accélérée jusqu’à une vitesse étourdissante.

Leader charismatique, Malik Mezzadri fait totalement corps avec sa flûte. La maîtrise de l’instrument et totale et le son magnifique, doux et pur dans tous les registres. On assiste à un festival de tout ce qu’il est possible de faire à la flûte : Mezzadri chante dans la flûte, ou encore parvient à une sorte de chant diphonique en chantant une mélodie tout en produisant une autre mélodie à la flûte, et même chante directement dans le corps de l’instrument après en avoir ôté l’embouchure lors d’un magnifique duo avec le oud de Mohamed Rifi Saïdi. Cependant tous ces artifices ne sont jamais gratuits mais bien destinés à créer une atmosphère musicale particulière et unique. De même, la virtuosité saisissante de Mezzadri reste toujours au service de la musique et du groupe, passant de solos envoûtants qui se jouent de l’harmonie à des ostinatos légers et festifs servant de supports à l’improvisation des autres musiciens (Denis Guivarch au sax notamment).
Outre la flûte, Malik Mezzadri dispose également d’une voix redoutable, capable d’atteindre des cimes inaccessibles, qu’il emploie pour insuffler une énergie bouillonnante dans les morceaux, notamment « Madness » au titre si bien choisi.

Malgré une présence scénique indéniable, à aucun moment il n’est possible d’oublier que l’on se trouve bien en présence de l’Orchestra et non pas d’un flûtiste virtuose accompagné de sidemen. Une grande unité se dégage de la scène, aucune rivalité n’est perceptible, bien au contraire, on assiste à une complicité totale et à une écoute mutuelle très apaisantes issues de deux années de collaboration. Un concert de l’Orchestra est une véritable offrande au public, l’importance de la fête, du partage et de la générosité ayant été probablement découverte par Mezzadri lors de ses centaines de concerts en France à l’époque de Human Spirit et dans le monde entier lors de sa tournée avec Julien Lourau.

par Arnaud Stefani // Publié le 9 mars 2003
P.-S. :

Prochains concerts :

Mars 2003

  • 11 Le Vauban, Brest
  • 13 UBU, Rennes
  • 14 VIP, Saint Nazaire
  • 15 Runn Ar Pun, Chateaullin
  • 19 Fnac des Halles à 18h, Paris
  • 21 Festival Banlieues Bleues, Stains
  • 22 Magic Mirror, Reims
  • 27 Workshop - Relais Culturel, Annemasse
  • 28 Relais culturel, Annemasse

Avril 2003

  • 5 Le Chabada, Angers