Scènes

Jazz à Vienne 25/6/10 : Paolo Conte

Mezzo voce…


Jean-Paul Boutellier, le programmateur de Jazz à Vienne, savait ce qu’il faisait en invitant le chanteur italien Paolo Conte pour ouvrir la 30ème édition du festival : le public est au rendez-vous ; plus de 7 000 spectateurs prennent place sur les gradins du Théâtre antique. Or, on sait que la réussite d’une soirée d’ouverture conditionne souvent la suite…

L’amateur de jazz de base objectera que ce que distille sur scène cet ancien avocat est éloigné du jazz. Objection votre honneur ! Depuis quatre ans, le ténébreux Italien qui, moustache à la Brassens et visage rugueux, n’a jamais caché son intérêt pour le jazz, a engagé une collaboration avec une solide formation de la péninsule, le « Piccola Orchestra Avion Travel ». Un septet doté de belles individualités, d’où émergent une efficace section de cuivres, un joueur de bandonéon tangophile et un violoniste virevoltant, au jeu spectaculaire et au physique à la Raspoutine. De bons musiciens qui se meuvent avec aisance dans son univers bien codé et apportent un contrepoint flamboyant à sa voix monocorde. A 73 ans, Paolo Conte remplit encore les salles dans toute l’Europe. Ce soir, dans le chaudron viennois, ses amateurs - notamment italiens - sont comblés.


JPEG - 29.7 ko
Photo J.-L. Chauveau

Mais l’amateur de jazz reste sur sa faim. Même agrémenté d’une sauce jazz bien troussée, un concert de Paolo Conte reste un spectacle de variété réglé au millimètre ; les effets, on le sent, sont mille fois répétés, et toute forme d’improvisation en est absente. Mais surtout, si cette voix à la nonchalance calculée, reconnaissable entre toutes, crée assez vite un univers original, celui-ci n’irradie aucune émotion. A la limite, c’est l’orchestre qui, un peu plus débridé, réussit de temps à autres à susciter un peu d’émotion musicale, marque d’une soirée jazz réussie.

On peut se contenter de l’ambiance que Paolo Conte sait créer avec brio, pourquoi pas ? Mais la soul, l’âme bleue qui fait la magie du jazz est ce soir un peu évanescente…

Line up : Paolo Conte (voc), Massimo Pitzianti (bs, cl, p, kbs, acc, bandonéon), Claudio Chiara (s, as, ts kbs, acc, b), Luca Velotti (ss, ts, bs, cl), Piergiorgio Rosso (vln), Daniele Di Gregorio (p, dms, marimba), Lucio Caliendo (hautbois, basson, perc), Daniele Dall’omo (g), Jino Touche (g, b).