Ray Anderson Pocket Brass Band

Sweet Chicago Suite

Ray Anderson (tb), Lew Soloff (tp), Bobby Previte (dm), Matt Perrine (sousaphone)

Distribution / Label : Intuition/DistArt

Un enregistrement qui associe une longue et belle suite écrite en 2001 sous le titre éponyme, et deux pièces plus récentes dans le même esprit.
La suite se réfère au Chicago des années 60, quand Ray Anderson découvrait en même temps dans sa ville la couleur des immeubles, la soul music de James Brown et les premières expériences de l’Association For Advancement Of Creative Musicians.

Le temps n’a rien ôté à cette musique pétulante, le tromboniste y est toujours aussi percutant, Lew Soloff incisif et perforant (« Some Day »), Bobby Previte infernal (son solo sur « Going To Maxwell Street » est superbe, et doit autant à Cozy Cole qu’à Max Roach ou Don Moye) et Matt Perrine indispensable dans l’élément rythmique et mélodique à la fois. Très tonique.