Chronique

Doneda Frangenheim

Murmurations

Michel Doneda (ss, sopranino), Alexander Frangenheim (b).

Label / Distribution : FMR-Records

Rencontre entre deux personnalités de l’improvisé qui allient à la précision du geste une volonté toujours renouvelée de porter un propos aussi radical soit-il. Le français Michel Doneda échange avec l’allemand Alexander Frangenheim dans un dialogue vif et incisif qui travaille le son au plus près et dresse six grandes formes aussi éphémères dans l’instant de leur création que solides dans leur contour.

Fruit d’une longue collaboration, l’échange est ferme, en effet, mais ne manque jamais ni de souplesse pour accepter de s’engager à tout moment dans une voie nouvelle ni d’inventivité dans la manière d’aborder les propositions de chacun. Leur capacité à extraire des sonorités inattendues aux saxophones dont Doneda est passé maître particulièrement dans le registre aigu comme à la contrebasse qui trouve là une puissance nouvelle dont elle ne manque pourtant pas à l’origine, participe à l’efflorescence de couleurs nouvelles, telluriques car comme profondément ancrées dans une monde racinaire.

De là, une lutte qui tient autant de la danse dans lequel les deux partenaires s’engagent. Utilisant la vitesse, la force de l’autre pour porter plus loin leur poids de leur propre proposition, ils s’empoignent, se tournent autour et toujours s’écoutent pour saisir au vol la moindre intention nouvelle. En résulte, une entité bicéphale et minérale qui se meut avec une forte densité.