Photo Reportages

Joëlle Léandre et Vincent Courtois - 18 août 2011

Après un délicieux repas de langoustines conclu par un énorme cornet de chichis au Nutella mangé non sans remords sur le remblai, une petite marche rapide et digestive me ramène à la Chaume, derrière les phares rouge et vert, sur les « hauteurs » des Sables, au Prieuré Saint-Nicolas (converti en stock de poudre pour l’armée au XVIIIè et à l’abandon pendant presque 150 ans, avant d’être restauré et transformé en lieu culturel). Après les instruments à vent, soirée cordes avec Joëlle Léandre à la contrebasse, et Vincent Courtois au violoncelle.

Après le Poisson à Roulettes, voici un tout autre décor, le lieu est dépouillé, mais magnifique. Les murs en pierre du XIIème siècle d’une épaisseur impressionnante et les volumes parfaitement proportionnés imposent le respect et le recueillement. Toute les conditions sont réunies pour profiter pleinement d’un concert d’impro totale ; l’acoustique se révèle aussi très bonne et, cerise sur le gâteau, l’éclairage est assez puissant pour envisager de faire des photos au 1/80è sans monter trop haut dans les isos…. Beau concert, pas complètement surprenant pour ceux qui connaissaient déjà les deux musiciens ; c’est avec plaisir que tout le petit monde du festival s’est ensuite dirigé vers… le Poisson à Roulette, en quête d’une bonne bière fraîche.

Cliquez sur une image pour l'agrandir ou accéder au diaporama.
Reproduction interdite.

par Christophe Alary // Publié le 19 septembre 2011