Portrait

More Jazz, more records !

Zoom sur deux maisons de disques espagnoles en plein essor


Troisième et dernier volet de la série « Jazz en Espagne ». Cette fois-ci deux maisons de disques sont à l’honneur : Satchmo Jazz Records et Fresh Sound Records.

D’un côté, une production de jeunes talents espagnols, de l’autre, une production de jeunes talents américains. Quel rapport ? L’Espagne…

Depuis quelques années, deux maisons de disques espagnoles tentent de faire vivre et faire vendre le jazz en Espagne. Ce pays n’est pas connu pour sa grande production discographique et rares sont les artistes de jazz espagnols qui ont réussi à s’imposer au niveau mondial ou même européen.

Satchmo Jazz Records est né en 1998 à Lleida, des efforts conjugués de Joan Ballesté et de Josep Ramon José. Après pratiquement 10 ans de vente de disques par correspondance, cette maison prend le pari d’éditer de jeunes artistes espagnols. Tâche difficile quand on connaît l’état du marché des disques de jazz en Espagne. En cinq ans, Stachmo Jazz édite cinquante-deux albums, dix par an. Pas mal ! A l’image de ECM records, Ballesté justifie ce rythme de production par un désir de recherche de qualité des musiciens et de qualité du son lui-même.


JPEG - 3.7 ko
Carles Margarit

Très vite, la plupart des artistes qui signent un disque font parler d’eux : Perico Sambeat, David Mengual, David Xirgu, Rai Ferrer, Benet Palet, Mikel Andueza, Carles MargaritAmusia de Mikel Andueza et Llum al final de Rai Ferrer, sont deux albums représentatifs de cette qualité musicale et sonore.


JPEG - 9.6 ko
Chris Kase

Satchmo Jazz n’a pas dans son catalogue que des artistes de la péninsule ibérique. Un certain nombre de jazzmen américains ont choisi cette maison de disque car, là-bas aux USA, il est bien plus difficile de se faire une place au soleil. Bruce Barth et Chris Kase ont déjà plusieurs disques à leurs actifs. Bruce Barth fut le premier à participer à une session d’enregistrement avec Perico Sambeat et Chris Kase se fît remarquer avec The song we once knew, en duo avec Kenny Wheeler.

Toujours situé dans la région catalane, Freshsound New Talent fait de plus de plus parler de lui. Plus important que Satchmo Jazz, ce label fait partie du groupe discographique Blue Moon.

Ici, les artistes d’outre-Atlantique sont à l’honneur. De plus c’est la jeune scène new-yorkaise qui porte le flambeau : The New Jazz Composers Octet, Marcus Strickland, Taylor Haskins, Andrew Rathbun, Jeremy Pelt, Xavier Davis, David Weiss, Phil Grenadier, Chris Lightcap… La liste est encore longue !


JPEG - 8.7 ko
Markus Strickland

Fresh Sound New Talent est devenu en l’espace de très peu de temps le label de référence pour trouver comme on dit : « du bon son ! ». La production discographique de ce label est un constat flagrant de la situation aux USA. Heureusement pour nous ! Les artistes qui figurent au catalogue sont bourrés de talent. Les derniers disques en date à retenir sont : Markus Strickland, Brotherhood, Phil Grenadier, Playful intentions et Chris Lightcap, Big mouth.

Comme pour beaucoup de petites maisons de disques, la distribution reste difficile au niveau européen. Trouver des disque de ces deux labels dans le commerce est quasiment impossible. Reste heureusement l’Internet. Satchmo Jazz et Fresh Sound New Talent ont très bien organisé leur système de vente en ligne.

Cet article est un témoignage de la situation du jazz en Espagne. Grâce à ces deux labels le jazz tente de s’affirmer de plus en plus. Il ne manque plus qu’à ces « jeunes loups » de grandes collaborations européennes…