Scènes

Rubina & Veski Jazzgroup

… un jazz coloré et joyeux aux accents de folk nordique, avec çà et là des compositions personnelles où le phrasé de sax rappelle un peu Stan Getz…


Jazzycolors se poursuit au fil de cet automne aux allures d’été indien. Le festival, organisé par seize centres culturels étrangers à Paris, a pour mission de faire découvrir une sélection de groupes de jazz de leurs pays respectifs. En ce 12 novembre 2011, le Centre culturel de Serbie, particulièrement bien placé (le Parvis de Beaubourg), accueille la programmation de l’Institut culturel d’Estonie. Nous sommes bien en plein Jazzycolors, mais aussi en pleine « Estonie tonique », le Festival estonien qui se tient à Paris et en Ile-de-France.

Sofia Rubina, jeune chanteuse aux talents multiples et très attentive à son public, prend grand plaisir à animer la salle (avec distribution de bonbons au début du concert) et recherche le contact et la participation de l’audience. Elle aime improviser - souvent par onomatopées - et dispose d’une palette complète de jeu allant des thèmes folk nordiques au blues très classique en passant par la soul.
Découverte également du saxophoniste Villu Veski à la tête d’un groupe d’Estoniens. Comme souvent dans les pays nordiques, les musiciens voyagent beaucoup en Europe et à travers le monde. Visiblement, ce soir le groupe se reconstitue à Paris, chacun venant des antipodes : le batteur de Vilnius, le pianiste de Moscou, la chanteuse de Boston, le saxophoniste de Dakar, le contrebassiste d’Ukraine et le guitariste « guest italien », bien entendu… d’Italie.


JPEG - 71.6 ko
Sofia Rubina & Villu Veski Jazzgroup © E. Vial

C’est entre autres avec cette formation très cosmopolite que Villu Veski, originaire de l’île de Muhumaa, se produit en Europe et en Russie depuis quelques années. Son premier concert officiel a eu lieu sur la scène du Jazz Philharmonic Hall de Saint-Pétersbourg en 2006 et le Villu Veski Group s’est produit au Brussels Jazz Marathon en 2006 et 2007. Depuis, il a joué à Moscou, aux Îles Féroé, à Paris, à Riga et sur de nombreuses scènes estoniennes. Il vient tout juste d’intégrer Sofia Rubina qui, pour sa part, se produit en soliste sur le disque Villu Veski iLife Jazz Party.

Le groupe propose un jazz coloré et joyeux aux accents de folk nordique avec çà et là des compositions personnelles où le phrasé de sax rappelle un peu Stan Getz, voire des reprises improbables des textes de Bob Marley (« Get up ! Stand up ! Stand up for your life ! ») sur des musiques improvisées. A souligner le style très original du guitariste Federico Casagrande qui - lorsqu’il n’utilise pas ses médiators en carton - privilégie un jeu de doigts musclé.

En résumé, une soirée festive montrant bien la vivacité d’un jazz estonien qui n’hésite pas à investir les scènes d’Europe, notamment dans le cadre de ce festival qui porte si bien son nom…


Le photoreportage


Villu Veski – saxophones alto, ténor et soprano
Sofia Rubina – voix
Taavo Remmel – contrebasse
Raun Juurikas – claviers
Tanel Ruben – batterie
Federico Casagrande – guitare