Le jazz a sa tribune depuis 2001

Edition du 2 août 2020 // Citizenjazz.com / ISSN 2102-5487

Les dépêches

[EXCLU] Azadi par David Linx : le clip

Premier extrait en exclusivité

« Azadi » extrait de l’album « Skin in the game » , sortie prévue le 18 septembre.
Avec
Chant : David Linx
Piano : Grégory Privat
Contrebasse : Chris Jennings
Batterie : Arnaud Dolmen
Guitare électrique : Manu Codjia

“ « Azadi » est le titre d’ouverture et le premier extrait de mon nouvel album studio Skin in the Game. Le mot Azadi signifie « liberté » en Urdu. J’aime beaucoup ce mot parce qu’il sonne comme un prénom universel, qui n’a pas de genre à l’oreille et qui pourrait très bien convenir à une femme comme à un homme. Je pourrais très bien donner ce nom à ma fille ainsi qu’à mon fils et leur souhaiter d’être aussi libre que le vent.

J’ai voulu depuis longtemps dédier un morceau à Aisha Karefa-Smart, la nièce de James Baldwin, que je considère comme ma sœur. Avec James Baldwin j’ai enregistré l’album A Lover’s Question en 1986 et il a été comme un père adoptif pour moi. J’ai habité chez lui à Saint-Paul-de-Vence en France ainsi qu’à New York aux États-Unis et sa famille est en quelque sorte devenue comme ma propre famille.

Le texte de ce morceau peut être considéré comme politique si on veut le lire et le comprendre ainsi, il s’inscrit parfaitement dans l’époque que l’on vit actuellement. Chaque phrase peut être lue et écoutée comme une observation du monde qui nous entoure. « Azadi » est un titre lumineux qui insiste sur le fait que dans la société d’aujourd’hui, plutôt que d’avoir de l’espoir, il vaut mieux avant tout « être » un espoir.”

  • David Linx