Chronique

Eric Teruel Trio

Gone Away

Eric Teruel (p), Patrick Maradan(cb), Cédric Perrot (d).

Label / Distribution : Cobra Bleu / RDC Records

Cela fait maintenant plus de cinq années que ce trio est constitué. La confidentialité de ce pianiste lyonnais n’est pourtant pas représentative de ses qualités techniques et créatives. Son jeu et son oreille musicale, tant au niveau des thèmes que des improvisations mêlent aux plages post-bop (Ma CP) des morceaux où l’improvisation est ciselée à la manière d’un contrepoint (The Wind Charmer). Mélant à la fois un jeu percussif et haché (Nocturnes II, Belluggi Sequenza) à un jeu plus lyrique (magnifique ballade intitulée « Fast Recall »), Eric Teruel présente son savoir faire sans jamais tomber dans le démonstratif.


Même lorsque l’on entend ses quelques influences (Keith Jarrett ou Enrico Pieranunzi), le pianiste joue toujours du Eric Teruel, ce qui nous ravit.


Nous connaissions « l’art du trio » de Brad Mehldau, voici maintenant le trio de l’art.