Scènes

Kartet & Thôt à Tarbes

Concert double à Tarbes le 22 octobre : Kartet et Thôt


Au Centre culturel de la Gespe à Tarbes (Hautes-Pyrénées), l’association Jazz Pyr’, organisatrice du festival « Jazz à Luz », présentait le programme de sa saison automne-hiver. Pour l’ouverture, Thierry Mathias et ses acolytes ont frappé fort puisqu’ils avaient convié deux quartettes du collectif de Montreuil Hask (lié aux fameux « Instants Chavirés ») : Kartet et Thôt.

JPEG - 19 ko
Hubert Dupont, contrebassiste de Kartet (photo : Ph. Fréchet)

Kartet regroupe le saxophoniste Guillaume Orti, le pianiste Benoît Delbecq, le contrebassiste Hubert Dupont et le batteur Franck Vaillant, chaque musicien étant aussi compositeur. Une musique très élaborée, construite avec soin, écrite au millimètre, toujours sur le fil, aux croisées de la musique contemporaine (la première pièce est dédiée à Luciano Berio, le piano de Delbecq est parfois « préparé » comme aimait à le faire Cage, les différentes pièces sont autant de mouvements variés d’une longue sonate) et du jazz (on entend le souffle d’Ornette dans les glissandi d’Orti). Devant cette musique de chambre, dont la richesse de l’invention le dispute à la maîtrise intrumentale, la question de l’étiquette n’a plus d’importance, le cerveau se laissant complètement absorber par le plaisir de l’écoute.


JPEG - 23.6 ko
Stéphane Payen, saxophoniste de Thôt (photo : Ph. Fréchet)

On retrouve Hubert Dupont à la basse électrique (à 5 cordes) pour soutenir, avec le batteur Christophe Lavergne, les longues phrases pleines de subordonnées du guitariste Gilles Coronado et du saxophoniste (lui aussi altiste) Stéphane Payen. L’univers est très différent : il s’agit cette fois d’une sorte de jazz-rock post coltranien, aux savants et brusques changements de rythme, sans jamais de rupture, dans une très longue pièce de plus d’une heure où l’on ne s’ennuie jamais, tant les couleurs et les paysages suggérés sont variés.

Prochain concert : le trio de François Tusques (p), Denis Colin (bcl) et Noël Mac Ghie (d), le samedi 16 novembre à la MJC d’Aureilhan (près de Tarbes).